La plus ancienne documentation papyrologique découverte en Egypte au Ouadi el-Jarf

- 18 avril 2013


Depuis une dizaine d’années, les connaissances que nous avons de l’occupation des côtes de la mer Rouge par les Egyptiens se sont considérablement développées, essentiellement grâce à l’exploration de deux sites portuaires, qui ont fait récemment l’objet d’importants travaux archéologiques : Mersa Gaouasis et Ayn Soukhna. La découverte d’un nouveau site au ouadi el-Jarf, un peu au sud de la ville côtière de Zafarana et à quelque 100 km au sud d’Ayn Soukhna, apporte encore un complément au tableau général de cette occupation ancienne du littoral.

Ce site se développe en effet sur 6 km d’ouest en est, du premier contrefort rocheux des montagnes du désert oriental au rivage de la mer Rouge.

Mais ce n’est que très récemment qu’une véritable étude archéologique du site a pu être lancée dans cadre d’une mission jointe de l’université de Paris-IV et de l’Institut français d’archéologie orientale.

Depuis 2011, 3 campagnes de fouilles se sont succédé et la campagne de 2013 a permis une découverte exceptionnelle : devant les galeries G1 et G2, une concentration exceptionnelle de papyrus, qui y avaient visiblement été jetés lors des dernières phases d’occupation du site, a été mise au jour. La plupart de ceux-ci sont bien datés du règne de Chéops, la date de l’année « après de 13e recensement » - à l’extrême fin du règne - apparaissant sur l’un des mieux préservés d’entre eux. Il s’agit en grande partie de comptabilités mettant en jeu la vie du site : des livraisons de grains, de matériel, de produits alimentaires destinés aux équipes travaillant sur le site. A cela s’ajoute un document exceptionnel, dont de très nombreux fragments ont été découverts : le journal de bord d’un fonctionnaire memphite du nom de Merer, qui livre jour après jour les grandes lignes de son activité.

Ces documents, en cours d’étude, sont à ce jour la plus ancienne documentation papyrologique découverte en Égypte. Ils sont très proches, tant par leur présentation que par leur contenu, de leurs homologues de la fin de la IVe dynastie et de la fin de la Ve dynastie, découverts respectivement à Gebelein et à Abousir.

- Pour en savoir plus

Chef de mission : Pierre Tallet, MCF-HDR, université de Paris-Sorbonne Directeur associé : El-Sayed Mahfouz, université d’Assiout

Contact

- deux nouvelles parutions, en rapport direct avec la découverte :
P. Tallet et El-S./ Mahfouz (éd.), The Red Sea in Pharaonic Times. Recent Discoveries along the Red Sea Coast.
(Proceedings of the Colloquium held in) Cairo/Ayn Soukhna 11th-12th January 2009,
http://www.ifao.egnet.net/publications/catalogue/978-2-7247-0598-0/

P. Tallet, Plans topographiques de Damien Laisney. Photographies de Jean-François Gout et Alain Lecler. Annexes d’Anne-Sophie Dalix, Victor Ghica et Patrice Pomey, avec la collaboration de Moustafa Rezk Ibrahim.
La zone minière pharaonique du Sud-Sinaï-I
Catalogue complémentaire des inscriptions du Sinaï
http ://www.ifao.egnet.net/publications/catalogue/978-2-7247-0629-1/