Membres associés   

Zénaïde  LECAT

Post-doctorante, Recherche sur les fortifications des Hautes Steppes (Tunisie) à l’époque byzantine

Directeur de thèse : BARATTE François, cotutelle BEJAOUI Fathi (Tunis)

Courriel

Archéologue responsable d’opération, Hadès.

Fouilles d’archéologie préventive de sites de l’Antiquité et de l’Antiquité tardive.
Direction des chantiers, coordination des post-fouilles et rédaction des rapports. Communication et publication de dossiers à destination du grand public et de publics scientifiques.

Formation universitaire

Doctorat d’Histoire de l’art, sous la direction de F. Baratte, à l’Université Paris 4 Sorbonne, soutenue le 25 octobre 2014. Mention très honorable avec les félicitations du jury (F. Baratte, F. Bejaoui, S. Esmonde Cleary, J.-P. Van Staevel et M. Reddé). Bourses Aires culturelles et cotutelle de thèse.

Recherches sur les fortifications des Hautes Steppes (Tunisie) à l’époque byzantine (VIe VIIe siècles) :
Étude du contexte archéologique et des relations entre les différents acteurs en présence à l’époque byzantine dans la région étudiée (Vandales, Africains, Maures, Byzantins, puis Arabes).
Historiographie : perception des ouvrages fortifiés d’Afrique du Nord par les explorateurs scientifiques depuis le XVIIe siècle.
Acquisition de nouvelles données par la réalisation de prospections thématiques (repérage, relevé du bâti par orthophotographie, études architecturales, collecte et étude du mobilier archéologique) et par l’étude de clichés satellitaires.
Complément de la documentation par un travail sur les archives des explorateurs et archéologues des XIXe et XXe siècles.
Création d’une base de données SIG (système d’information géographique), en particulier pour la cartographie et la mise en relation des données, mais également pour leur traitement statistique et l’analyse des relations entre les sites (analyses spatiales).
Création d’un MNT (modèle numérique de terrain) sur les zones concernées par les prospections thématiques.

2005-2006 : Master 2 d’Archéologie à l’Université Paris IV Sorbonne sous la direction de Fr. Baratte : « Recherche de topographie chrétienne en Tunisie. Exemples du cap Bon, du sahel et de la région de Zaghouan ».
2004-2005 : Maîtrise d’Histoire de l’art à l’Université Bordeaux III Michel de Montaigne sous la direction d’A. Michel : « Recherche sur les installations baptismales en Tunisie. Exemples du cap Bon, du sahel et de la région de Zaghouan ».

Thèmes de recherche

Fortifications, réseaux fortifiés, état des campagnes durant l’époque byzantine.

Bourses

Bourse de cotutelle de thèse à l’Université Paris-Sorbonne 2007-2010.
Aides à la mobilité internationale des doctorants – Aires culturelles 2009.

Expérience professionnelle

Archéologue, responsable d’opération, S.A.S Hadès, Bureau d’investigations archéologiques
Archéologie préventive, suivi Monuments historiques

Travaux de terrain dans le pays d’étude

- Depuis 2007, participation à la mission archéologique française étudiant l’urbanisme romano-byzantin d’Ammaedara, dirigée par Fr. Baratte (UMR 8167, Université Paris-Sorbonne), en collaboration avec F. Bejaoui (Institut national du Patrimoine de Tunis).
- Prospections archéologiques thématiques menées dans les Hautes Steppes (Tunisie) sur les sites de fortins d’époque byzantine [recherches doctorales].
- Relevés architecturaux, topographiques, collecte et étude du mobilier archéologique.
- Trois campagnes de repérage et de relevés autour d’Ammaedara, Sufetula et Thala (juin-juillet 2008, mars-avril 2009 et mai 2010).
- Prospection archéologique dans le cadre de l’étude de la topographie antique d’Ammaedara/Haïdra (Tunisie), dirigée par E. Rocca, doctorante à l’Université Paris-Sorbonne et en collaboration avec M. Achour et N. Derbel, doctorants à l’Université du 9 avril, Tunis, détachés par l’Institut national du patrimoine de Tunisie.
- Repérage des sites, relevés topographiques et traitement du mobilier (mai et juin 2008).

Communications

- Participation à la deuxième journée d’étude jeunes chercheurs sur « les rapports intercommunautaires en Afrique du Nord antique » organisée par l’équipe PLH-ERASME, Université de Toulouse-Le Mirail, le 5 décembre 2008 : « Les relations intercommunautaires en Afrique à l’époque byzantine. L’apport du dossier des fortifications ».
- Participation à l’ « Africa Romana », XIX Convegno internazionale di studi Africa Romana, organisé par l’Université de Sassari du 16 au 19 décembre 2010 : « Les « fortins », signes tangibles d’insécurité ou marqueurs de l’organisation du contrôle du territoire à l’époque byzantine ? ».
- Participation au séminaire de recherche sur l’Afrique romaine, organisé en hommage à Yves Modéran, par P. Sineux, CRAHAM, Université de Caen, le 15 janvier 2011 : « Les fortifications d’époque byzantine en Tunisie centrale ».
- Participation au séminaire de Fr. Baratte, Paris-Sorbonne, le 2 mai 2011 : « Les fortifications d’époque byzantine en Tunisie centrale ».

Publications

LECAT Z. et al. (2011) : Lamare N., Lecat Z., Rocca E., Uberti M. (éd.), Le passé en héritage : modalités et enjeux dans les sociétés du monde romain et de l’Antiquité tardive, Actes de la Journée du 14 janvier 2010, Paris, UMR 8167 « Orient et Méditerranée », Paris.

LECAT Z. (à paraître) : « Les « fortins », signes tangibles d’insécurité ou marqueurs de l’organisation du contrôle du territoire à l’époque byzantine ? », dans L’Africa Romana, Atti del XIX Convegno di studio, Sassari, 16-19 dicembre 2010.

PDF - 1.8 Mo