DictopoTlemcen




Responsables : Agnès Charpentier (CNRS, Islam médiéval), Michel Terrasse (Institut méditerranéen)




Présentation
DictopoTlemcen est une base de données développée au sein du projet pluridisciplinaire « Histarchéotlemcen » (Programme Hubert Curien Tassili 15MDU946 2015-2017) qui tente de saisir en diachronie l’histoire et l’archéologie de la région de Tlemcen pour aboutir à une nouvelle image de sa place dans l’histoire de l’art et de l’architecture comme du développement du Moyen Âge islamique.

Le programme, de formation par la recherche, repose sur la construction d’un outil central : un SIG patrimonial et archéologique lié à une base de données permettant une saisie des toponymes liée à un dépouillement bibliographique, à un inventaire des monuments et aux images les concernant. La base de données, enrichie par les recherches menées dans le cadre du projet, a pour vocation d’être un véritable « dictionnaire » historique et archéologique du pays tlemcénien.

Institutions partenaires

  • CNRS, UMR Orient & Méditerranée
  • Institut méditerranéen
  • université de Tlemcen

État d’avancement de la base de données

167 toponymes de la région de Tlemcen ont été saisis à partir du dépouillement des sources ; 109 sont localisés sur le SIG.

162 monuments font l’objet d’une fiche descriptive ; 147 sont géo-référencés. Certains monuments, signalés par les textes mais aujourd’hui disparus, ne peuvent être localisés avec certitude.

Participants principaux

  • Mohammed Attar (univ. Tlemcen)
  • Amina Bouabdallah (univ. Tlemcen)

Formation à la recherche
Des sessions de formation à la saisie et au traitement cartographique des données sont régulièrement dispensées auprès des étudiants de Tlemcen.

Informations techniques
La base de données, développée sous Access, est pour l’instant en monoposte. Une publication en ligne est en étude pour permettre la consultation d’un plus grand nombre.

La base a été déployée auprès des étudiants participants au projet. Leurs données seront versées, après validation, dans la base originelle.

La base de données contient des tables qui recensent les toponymes, les monuments inventoriés ; des tables pour le dépouillement des sources, les photographies, les évènements historiques liés aux monuments ou aux toponymes permettent de saisir les données.