Quaitbay - Mission de fouilles sous-marines

Égypte


- Directrice de la mission
Marie-Dominique Nenna (CNRS, CEAlex-USR 3134)

- Responsables de la mission
Isabelle Hairy (CNRS – UMR 8167) & Mohamed el-Sayed (CSA)

Responsable des études
Isabelle Hairy (CNRS – UMR 8167)

Carte du port ouest d'Alexandrie, avec ligne de côte de l'Alexandrie moderne et celle de la période gréco-romaine reconstituée à partir des données Papatheodorou, Hesse, Hairy et Goddio, et emplacement des fouilles sous-marines, du fort Qaitbay, de l'heptastade et du Césaréum (DAO I. Hairy)
- Description de la mission
Le site sous-marin est situé à la pointe est de l’ancienne île de Pharos, là où l’on place traditionnellement le Phare d’Alexandrie. Construit à la fin du IIIe s. av. n. è., il n’était plus accessible à la fin du XIVe siècle ; la dernière mention de ses ruines date de 1420. Les fouilles subaquatiques engagées en 1994 (fouilles conjointes CEAlex-IFAO, CEAlex à partir de 2001, puis CEAlex-CRES à partir de 2013) font suite au travail mené par Honor Frost et Kamel Abul Saadat dans les années 1960. Sur le terrain, l’équipe de fouilles intervient deux fois pas an, lors de missions réglées sur les conditions météorologiques en Méditerranée orientale, à savoir au printemps et à l’automne.

Dès 1994, le premier objectif de la fouille sous-marine a été d’établir, grâce à l’adaptation et à la compilation de plusieurs méthodes de levés, une carte d’ensemble des fragments d’architecture et de statuaire que l’on trouve par 2,60 m à 9 m de fond, sur une étendue d’au moins 13.000 m2.

Les bases de données développées au cours des vingt dernières années comptent en 2016, 3032 fragments ou blocs entiers d’architecture ou de statuaire (ca 5256 tonnes), et 65 pièces en métal (bronze, fer ou plomb) qui ont été renflouées (ca 160 kilogrammes de métal transformé), en majorité des scellements architecturaux.

Plan général du site immergé avec indication des trois zones correspondants à des aménagements différents ; Z1 : ruines du Pharos, Z2 : aménagement d'époque romaine, Z3 : ruines d'une digue installée après la construction du fort mamelouk, entre le XVIe et le XIXe siècles avec des tronçons de colonnes antiques prélevées dans la ville (DAO I. Hairy).
L’abondance et l’originalité de ce site immergé ont encouragé l’innovation en matière d’acquisition de données, autant pour les pièces antiques que pour le site lui-même dont l’étendue et la géométrie accidentée rendent l’analyse complexe. Le programme de photogrammétrie sous-marine et terrestre sur le site de Qaitbay a deux objectifs : d’une part, réaliser l’acquisition en 3D du modèle numérique de surface (MNS) du site par photogrammétrie numérique automatique par corrélation d’images, et d’autre part, procéder à l’acquisition et au traitement en 3D des blocs de statuaire et d’architecture constituant le site (copie numérique des blocs) afin de procéder à des anastyloses et des restitutions virtuelles de monuments.

- Partenaires institutionnels
Centre d’Études Alexandrines

- Partenaire privé
Fondation Honor Frost en 2013 et 2015, soutien reconduit à partir de l’année 2016 pour les quatre années suivantes.

- Publications
- J.-Y. EMPEREUR (Éd.), La Gloire d’Alexandrie, catalogue de l’exposition du Petit Palais, mai-juillet 1998, Paris, 1998.
- J.-Y. EMPEREUR, Le Phare d’Alexandrie, la Merveille retrouvée, Gallimard, Paris, 1998 et 2004.
- J.-Y. EMPEREUR, Alexandrie redécouverte, Fayard, Paris, 2004.

Copies virtuelles des deux grandes bases de statue de style hellénique – CEAlex 1062 & CEAlex 1024 (photographies A. Hussein Goma et Ph. Soubias, photogrammétrie M. Abd el Aziz, DAO I. Hairy)
Articles
- J.-P. CORTEGGIANI, « Les Aegyptiaca de la fouille sous-marine de Qaïtbay », Bulletin de la Société française d’Égyptologie 142, juin 1998, p. 25-40.
- J.-P. CORTEGGIANI, « La mèche de Ptolémée », Historia thématique, 69, janvier-février 2001, p. 18-19.
- J.-Y. EMPEREUR, « Égypte : Le site du Phare d’Alexandrie », Archéologia 311, 1995, p. 30-33.
- J.-Y. EMPEREUR, « On a retrouvé le Phare d’Alexandrie ! », L’Histoire 187, avril 1995.
- J.-Y. EMPEREUR, « Alexandria : The Underwater Site near Qaitbay Fort », Egyptian Archaelogy 8, 1996, p. 7-10.
- J.-Y. EMPEREUR, « The Discovery of the Pharos in Alexandria », Minerva 7,1, 1996, p. 5-6.
- J.-Y. EMPEREUR, « Raising Statues and Blocks from the Sea at Alexandria », Egyptian Archaelogy 9, 1996, p. 19-22.
- J.-Y. EMPEREUR et N. GRIMAL, « Les fouilles sous-marines du phare d’Alexandrie », CRAI 1997, p. 693-713.
- J.-Y. EMPEREUR, « Les fouilles sous-marines du Phare d’Alexandrie », Égypte, Afrique et Orient 6, sept. 1997, p. 2-8.
- J.-Y. EMPEREUR, « Alexandrie engloutie et sauvée », Muséart 76, nov. 1997, p. 95-98.
- J.-Y. EMPEREUR, "Diving on a sunken city", Archaeology, March/April 1999, p. 37-43.
- J.-Y. EMPEREUR, « Underwater Archaeological Investigations of the Ancient Pharos », in M.H. HASSAN, N. GRIMAL et D. NAKASHIMA (éds), Underwater archaeology and coastal management : Focus on Alexandria, Coastal Managements sourcebooks 2, 2000, Paris, Unesco, p. 54-59.
- J.-Y. EMPEREUR, « Le phare d’Alexandrie », Les fabuleuses découvertes du XXe siècle, Dossarch 259, 2000, p. 144-150.
- J.-Y. EMPEREUR, « Les fouilles sous-marines du CNRS à Alexandrie (Egypte) 1-Le site monumental de Qaitbay », Tropis VII : 7th International Symposium on Ship Construction in Antiquity (Pylos 1999), Athènes, 2002, p. 325-334.
- A.-M. GUIMIER-SORBETS et J.-Y. EMPEREUR, « Le phare d’Alexandrie », Historia 606, juin 1997, p. 62-65. Extrait du modèle numérique de surface du site la zone des blocs du Phare (photographies M. El Sayed, photogrammétrie M. Abd el Aziz, DAO I. Hairy)
- I. HAIRY, « Mythes et réalité virtuelle : le cas d’Alexandrie », in Virtual Retrospect 2003, Proccedings of the conference Biarritz (France) November 6th-7th 2003, Bordeaux : Ausonius, 2004, p. 19-23.
- I HAIRY, « Métrologie interprétative sur la statuaire de Qaitbay », KTEMA 29, 2004, p. 67-77.
- I. HAIRY, « Nouvelles découvertes autour du Phare », Archéologia 429, jan. 2006, p. 26-36.
- I. HAIRY, « Le Phare d’Alexandrie, concentré de géométrie », La Recherche 394 ; fev. 2006, p. 44-50.(téléchargement de l’article)
- I. HAIRY, « Pharos, l’Égypte et Platon », in F.H. Massa-Pairault and G. Sauron (ed.), Images et modernité hellénistiques : appropriation et représentation du monde d’Alexandre à César, Rome : EFR, 2007, p. 61-89.
- I. HAIRY, « Le site sous-marin de Qaitbay : méthodes de fouilles et dernières découvertes », papier présenté pour le 110e anniversaire de la Société Archéologique d’Alexandrie, BSAA 48, Alexandria, 2009, p. 113-132.
- I. HAIRY, « A quoi ressemblait le Phare d’Alexandrie : de la recherché à la réalité virtuelle (deuxième partie) », in Bulletin de l’Association des Amis du Centre d’Etudes Alexandrines-IdF, 5, dec. 2012.
- I. HAIRY, « A quoi ressemblait le Phare d’Alexandrie : de la recherché à la réalité virtuelle », in Bulletin de l’Association des Amis du Centre d’Etudes Alexandrines-IdF, 4, oct. 2012.
- I. HAIRY, « Pharos ou les origines de l’architecture euclidienne », in Y. Bacot (éd.), Méditerranées, Des grandes cités d’hier aux hommes d’aujourd’hui, cat. exp. Marseille 2013, Paris, Marseille, 2013, p. 82-85.
- I. HAIRY, Dossiers d’Archéologie n° 374, mars-avril 2016, ALEXANDRIE grecque, romaine, égyptienne, « Le Phare. Lumière d’un empire sur le monde », p. 18-23 ; avec _ - M. ABDEL-AZIZ, M. EL-SAYED, Ph. SOUBIAS, « Le Phare, un site immergé », p. 24-25.
- I. HAIRY, « Fouilles sous-marines du site de Qaitbay : chronique archéologique des ruines du Phare », in CENIM (Les Cahiers Égypte Nilotique et Méditérranéenne), sous presse (manuscrit déposé en février 2017).
- I. HAIRY, « La fouille sous-marine de Qaitbay : l’opération archéologique », « Le site sous-marin de Qaitbay : les données de terrain et premières restitutions de monument », « Les pièces de serrurerie en fer et en bronze du site sous-marin de Qaitbay », « Forme et décor du Phare d’Alexandrie, premier gratte-ciel de l’histoire », Pharos I, EtAlex 9, en cours de rédaction.
- P.REUTER, N. MELLADO, X. GRANIER, I. HAIRY, R. VERGNIEUX, N. COUTURE, « Semi-automatic 3D Acquisition and Reassembly of Cultural Heritage – The SeARCH project », ERCIM News 86, 2011, p.12-14.

- Rapports de fouille dans Bulletin de l’Institut d’Archéologie Orientale et dans le Bulletin de Correspondance Hellénique.

- Vidéos, interviews, mentions dans la presse
Interview et présentation du travail sur le site sous-marin de Qaitbay programmées en 2017 dans le magazine de reportages « Des Racines & des Ailes »

- Site web associé
http://www.cealex.org/sitecealex/navigation/FENETR_NAVfouil_smarin_F.htm

Panoramique sur Alexandrie, avec dans le fond, le port Est et la presqu'île de Pharos