Caroline Carrier

Caroline Carrier a soutenu une thèse intitulée :
La cité de Cnossos de l’époque classique à l’époque impériale : monnayage et histoire.

le jeudi 18 janvier 2018

sous la direction d’Alexandre Farnoux et de Marie-Christine Marcellesi.

Résumé

Cnossos est principalement connue pour ses vestiges minoens et peu de travaux ont été menés sur les périodes postérieures malgré la multiplication des études sur la Crète historique depuis une vingtaine d’années. La période antique est pourtant fondamentale dans son histoire. En effet, entre le Ve siècle av. J.-C. et le milieu du Ier siècle ap. J.-C., c’est l’histoire d’une cité puissante politiquement en Crète puis d’une colonie romaine prospère qui se dessine grâce aux sources archéologiques et textuelles publiées, ainsi qu’à un corpus monétaire inédit. La première partie de la thèse est une étude des monnaies produites à Cnossos pendant toute l’histoire de l’atelier ; elle présente d’abord un catalogue de 2970 monnaies cnossiennes, les contextes de découverte des monnaies cnossiennes dans le monde grec et les monnaies de fouilles de Cnossos, puis une étude de chaque série (typologie, étude de coins, métrologie et datation). La seconde partie est une étude de l’histoire de Cnossos divisée en trois sections correspondant aux périodes classique, hellénistique et impériale. Pour chacune, sont examinés les frontières, l’aménagement du territoire et les événements historiques en prenant en compte la totalité des sources disponibles, numismatiques bien sûr mais aussi les autres vestiges archéologiques et les textes épigraphiques et littéraires. Ces deux parties sont accompagnées d’un volume d’annexes et de planches (volume 2) qui comprend notamment une liste des vestiges mis au jour sur le site entre les premières fouilles de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui, le détail des tombes fouillées et les textes épigraphiques découverts à Cnossos et/ou relatifs à la cité.