Salah Zubi

Salah Zubi a soutenu une thèse :
Histoire de la cité d’Euhespérides, depuis sa fondation jusqu’à son abandon (fin du VIIe s. - milieu du IIIe s. av. J.-C.),
le 20 juin 2014, sous la direction de François Lefèvre, et a obtenu la mention TB.

Résumé

Euhespérides (Benghazi) en Cyrénaïque (Libye), est une ville grecque, fondée à la fin du VIIe ou début du VIe siècle avant J-C. La ville est purement grecque, elle a été fondée et habitée par les Grecs, jusqu’à ce qu’ils l’abandonnent. Abandonnée au milieu du IIIe siècle avant J-C., elle n’a jamais été réoccupée. La date de la fondation de la cité est plus ancienne qu’on ne le pensait, elle a été fondée par les Grecs venus de différentes régions de la Grèce. L’une des principales raisons de la fondation d’Euhespérides dans ce lieu est la présence du port naturel connecté au lac. Le noyau de la ville était situé sur la colline de Sidi Abeid, sur le bord nord de la sebkha Es-Selmani. Ensuite, la cité s’est étendue dans toutes les directions. La première mention de la ville est venue d’Hérodote à trois reprises. Les fouilles sur le site de la ville ont commencé en 1952, après avoir identifié son emplacement par la photographie aérienne.Par les grandes quantités de céramiques découvertes sur le site, de deux types – céramiques fines et communes– en plus des amphores de transport, il s’est avéré que le volume des échanges commerciaux de la cité était considérable, et que l’importation incluait différentes régions du monde méditerranéen.Euhespérides a été abandonnée au milieu du IIIe siècle avant J-C, et ses habitants ont alors été déplacés vers un autre site, Béréniké, situé à trois km à l’Ouest. La principale raison de l’abandon était une décision politique, mise en œuvre par la force. Cette décision a été prise par Ptolémée III et son épouse, Bérénice, pour punir la population de sa résistance à la nouvelle autorité, en démolissant la cité et imposant à sa population de quitter la cité par la force.