Table-ronde de céramologie

La céramique des transitions : identification des productions et des usages au Proche-Orient entre le VIe s. et le IXe siècle Comité

- 4 et 5 décembre 2018
Le 4 décembre - Conférences : CNRS 8167 - Orient et Méditerranée - Site d’Ivry (27 rue Paul Bert 94200 Ivry sur Seine)
Le 5 décembre - Atelier : Salle 2 rez-de-jardin Bâtiment Weber - MAE Nanterre)

Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, merci de signaler votre présence par mail à apolline.vernet@laposte.net


Comité scientifique :
Blanc Pierre-Marie (IR hc CNRS, resp. équipe APOHR - UMR 7041 ArScAn)
Denoix Sylvie (DR CNRS, UMR 8167 - Islam Médiéval)
Pieri Dominique (Professeur, Univ. Paris-1 Panthéon-Sorbonne ; Dir. DAHA, IFPO Beyrouth)

Comité organisateur :
Haidar Vela Nairusz (CNRS 8167 - Monde byzantin)
Pappalardo Raffaella (Univ. Di Napoli)
Vernet Apolline (CNRS 8167 - Islam Médiéval)

- Problématique de la table-ronde
Grâce aux fouilles récentes, les céramologues disposent d’informations archéologiques solides depuis la production jusqu’à l’utilisation de ces céramiques, et cela sur plusieurs sites du Proche‑Orient. En effet, le Proche-Orient (ou Bilād al-Shām) offre aux archéologues une stratigraphie bien définie, notamment grâce aux assemblages scellés par des tremblements de terre : le matériel est donc homogène et datable. Par ailleurs, de nombreux fours ont été documentés dans les villes du Proche‑Orient comme Jérash et Baysān, permettant d’associer les formes et pâtes avec un/des centre/s de production.

Les recherches céramologiques, souvent en cours d’étude et dispersées dans plusieurs équipes, permettent pourtant d’apporter des réponses concrètes aux questions de datations posées par les archéologues et de réévaluer les séquences typo-chronologiques. Entre le VI e s. et le IXe s. ce sont deux phases de « transition » qui se succèdent sur les sites au Proche-Orient, mais ces transitions s’illustrent-elles de la même manière dans le corpus céramique ? Comment les individualiser pour comprendre les transformations sociales à l’œuvre après la conquête islamique ? De manière plus méthodologique, comment se caractérise une transition en céramologie ?

Pour répondre à ces questions, la table-ronde propose aux chercheurs de confronter et/ou d’établir une typologie des formes présentes sur les sites entre le VIe s. et le IXe siècle. Bien que présentant une historiographie riche (avec notamment le colloque de 1992 organisé par A. Watson et E. Villeneuve) aucune occasion n’a été donnée pour faire un point sur les découvertes récentes dans le domaine de la céramologie, et surtout sur le renouvellement de la typologie afin de déterminer les zones de production et d’échange. Par ailleurs la technologie céramique doit également être mise en avant d’une part avec les techniques de façonnage et les partis-pris esthétiques et d’autre part par le moyen des analyses de pâte.

- Organisation pratique de ces journées

La première journée (4 décembre) sera consacrée aux communications orales et s’articulera en deux axes : le premier sur la transition byzantine-omeyyade, le second sur la transition omeyyade‑abbasside. Cette journée se tiendra dans les locaux du CNRS à Ivry-sur-Seine grâce à la bienveillance des Laboratoire Islam médiéval et Monde byzantin.

  • Programme :

9h30 accueil des participants
La transition byzantine et omeyyade
• 10h00 : Vié Laura (Doctorante, Paris 1 Panthéon-Sorbonne UMR 8167 Monde byzantin) : Étude récente sur la céramique culinaire à la fin de l’époque byzantine en Palestine.
• 10h30 : Haidar Vela Nairusz (Docteur, membre associée UMR 8167 Monde byzantin) : Synthèse sur la transition technologique byzantino-islamique en Syrie du Nord.
• 11h00 : Pieri Dominique (Professeur, Univ. Paris-1 Panthéon-Sorbonne ; Dir. DAHA, IFPO Beyrouth) : La céramique de transition au Liban (le site de Jaouzé).
• 11h30 : Blanc Pierre-Marie (IR hc CNRS) : L’évolution des techniques céramiques à Bosra (Syrie du Sud).

12h00-14h00 : pause méridienne et repas au restaurant du CNRS-Ivry

La transition omeyyade et abbasside
• 14h00 : Pappalardo Raffaella (Docteur, Univ. de Naples) : « Vessels of change ». Transitional pottery from the
Umayyad to the early Abbasid period in Jerash (7th-9th cent.).
• 14h30 : Northedge Alastair (Professeur émérite, Paris-1 Panthéon-Sorbonne UMR 8167 Islam Médiéval) : Les niveaux de « transition » de la citadelle d’Amman ?
• 15h00 : Vernet Apolline (Docteur, UMR 8167 Islam Médiéval) : Le tell Baysān : une occupation omeyyade ou abbasside ?
• 15H30 : Discussions, perspectives d’étude et retours du terrain.

La seconde journée (5 décembre) permettra la mise en place d’un atelier puisque nous avons la chance de pouvoir bénéficier de la présence d’un tessonnier constitué d’échantillons de plusieurs sites proche-orientaux à Nanterre. Nous serons donc accueillis par l’équipe Archéologie du Proche-Orient hellénistique et romain (APOHR de l’UMR 7041 ArScAn, Archéologies et Sciences de l’Antiquité) à la Maison d’Archéologie et Éthnologie René-Ginouvès (bâtiment Max Weber) à Nanterre.

  • Atelier de caractérisation des pâtes et comparaisons technologiques, à la MAE-René Ginouvès (Nanterre).
    [public restreint sur demande à apolline.vernet@laposte.net]

- Télécharger le programme