Cécile Dogniez, Phillipe Le Moigne

Les Douze Prophètes dans la LXX. Protocoles et procédures dans la traduction grecque : stylistique, poétique et histoire

Brill, 2019

Coll. Vetus Testamentum, Supplements 180

La traduction grecque des Douze Prophètes est intéressante à plus d’un titre. Le caractère littéraire de ces textes légitime le réexamen des protocoles et des procédures stylistiques et poétiques mis en œuvre par le traducteur lors du transfert de l’hébreu au grec. Les acquis récents en histoire textuelle justifient de revenir sur certaines variantes du texte grec, qu’elles relèvent d’une Vorlage différente du texte massorétique ou des procédures textuelles imaginées face à un mot hébreu rare ou à une difficulté exégétique. Les traces d’interprétation obligent ainsi à interroger le milieu de production – culturel, politique ou religieux – de la Septante des Douze. Les lectures juives et chrétiennes du Dodékaprophéton, de Symmaque à l’expression iconographique byzantine, témoignent enfin de l’importance de l’histoire de la réception autant que du texte lui-même.

The Greek translation of the Minor Prophets is interesting from several points of view. The literary character of the texts calls for a re-examination of the stylistic and poetic strategies employed by the translator. Recent developments in the study of textual history justify a fresh study of certain variants in the Greek that may arise either from a non-Masoretic Vorlage or from attempts to deal with rare Hebrew words or exegetical difficulties. Such signs of interpretative activity thus raise questions about the original context in which the Septuagint of the Twelve was produced. Finally, Jewish and Christian readings of the Dodekapropheton testify to the importance of the book’s reception history as well as of the text itself.

La table des matières, l’avant-propos et les textes (en pdf) sont disponibles sur le site de l’éditeur, sous certaines conditions.

Voir le site de l’éditeur