Patrice Hamon

Corpus des inscriptions de Thasos. III, Documents publics du quatrième siècle et de l’époque hellénistique

École française d’Athènes, 2019

Études Thasiennes XXVI
École française d’Athènes, 2019
ISBN : 978-2-86958-305-4

Les fouilles menées dans l’île de Thasos ont mis au jour près de mille cinq cents inscriptions, de toutes époques et de nature fort diverse, qui éclairent les institutions politiques, la défense, les cultes, la société et l’économie de la cité antique – l’une des mieux connues de la mer Égée. Soixante-cinq ans après les Recherches sur l’histoire et les cultes de Thasos de J. Pouilloux, le présent volume inaugure un nouveau Corpus des inscriptions de Thasos, ordonné chronologiquement et thématiquement. Ce fascicule (CITh III) réunit les inscriptions à caractère public datées entre ca 400 et 30 av. J.-C. À l’orée du IVe siècle, la cité sort d’une longue période de guerres civiles et se reconstruit, mais perd bientôt la plupart des possessions continentales qui avaient fait autrefois sa fortune. Thasos n’est désormais qu’une polis d’importance moyenne, quoique prospère, à l’échelle du monde égéen dominé par Athènes, puis par le royaume de Macédoine et enfin par les Romains. Sont ici édités ou réédités et commentés cent vingt-sept documents, gravés dans l’agora et dans les sanctuaires urbains. On trouve parmi eux des décrets réglementaires ou honorifiques, des ventes de citoyenneté, des contrats de location de domaines sacrés, des dédicaces de collèges de magistrats ou de soldats, des décrets d’associations, des décrets de cités étrangères honorant des Thasiens, etc. Prises dans leur ensemble, ces inscriptions témoignent de la vitalité de la communauté civique et de la multiplicité de ses échanges avec le monde grec, ainsi que de l’engagement politique des familles les plus en vue, souvent d’ascendance ancienne. Le volume comprend une mise au point sur la chronologie locale, une étude de la paléographie et un catalogue raisonné des quelque mille individus mentionnés dans ces documents.

Patrice Hamon, ancien élève de l’ENS et ancien membre de l’EFA, a enseigné l’histoire grecque à Nancy et à Rouen. Il est actuellement professeur de littérature et civilisation grecques à Sorbonne Université (UMR 8167 Orient et Méditerranée). Spécialiste de l’histoire institutionnelle et sociale des cités d’époque classique et hellénistique, il a publié une dizaine d’articles sur l’épigraphie de Thasos.

Voir la table des matières sur le site de l’éditeur