3 - Histoire des sciences

- Floriental (depuis 2011)
Depuis 2011 Robert Hawley pilote le programme ERC Floriental (financé de 2011 à 2017) consistant à étudier l’histoire de l’herbier en tant que genre textuel en s’appuyant notamment sur l’édition critique de la version syriaque de la compilation Sur les aliments de Ḥunayn ibn Isḥāq (9e siècle) et la traduction syriaque établie par Sergius de Rešʿayna (6e siècle) des livres « botaniques » du livre de Galien Sur les facultés des médicaments simples. Une partie des résultats de ces recherches sont toujours en cours de publication. Ce travail est réalisé en collaboration avec J. Daccache, G. Kessel et M. Wernhard (pour la traduction des textes conservés en arabe et en syriaque), I. Calà (associée à l’équipe « Médecine grecque » de l’UMR Orient & Méditerranée), qui a contrôlé les traditions grecques), et L. Herveux (archéobotaniste).

- Textes astronomiques et cosmographiques syriaques (depuis 2014)
É. Villey s’intéresse à toute la littérature syriaque productrice de savoirs astronomiques et de représentations cosmographiques. Ses recherches visent à contribuer à une histoire des sciences enracinée dans un contexte méditerranéen et dans la perspective d’étudier les points de contact scientifiques entre les cultures proches et moyennes orientales avec celles de Chine, d’Asie centrale et d’Inde. Elle travaille en particulier à l’édition critique et à la traduction en anglais du Traité sur l’astrolabe syriaque attribué à Sévère Sebokht (7e s.) qui fut le premier savant à témoigner de l’arrivée des chiffres indiens autour du bassin méditerranéen. Par ailleurs les enquêtes d’E. Villey l’ont jusqu’à présent poussée à étudier des thèmes spécifiques : la diffusion orientale des textes de Claude Ptolémée et de Théon d’Alexandrie (Villey 2012 et 2014), les comètes (Villey 2021), la matière du cosmos (Villey 2018), le Pseudo-Bérose (en cours).

- Les « sciences de l’extérieur » (depuis 2020)
Depuis 2020, M. Farina et É. Villey cherchent à comprendre le sens de l’expression « sciences de l’extérieur » si fréquemment utilisée durant l’antiquité tardive et au moyen-âge, en grec comme en syriaque. Cette enquête est aussi l’occasion d’interroger la notion de « science » dans la culture syriaque (voir aussi l’atelier de lecture de textes syriaques (ELASU) décrit ci-dessous).

- Textes géographiques (depuis 2021)
O. Defaux et É. Villey collaborent depuis septembre 2021 pour déchiffrer 4 chapitres de géographie inédits conservés dans le manuscrit Paris BnF syr. 346. Ils comparent les données géographiques trouvées dans ces textes avec celles fournies par Claude Ptolémée dans sa Géographie, ainsi qu’avec les autres productions géographiques connues émanant de l’école de Qenneshré à la fin du 7e siècle de notre ère.