Baybars ou la fin de l’épopée

5 décembre 2022
BnF, François Mitterand
salle 70


Cette journée d’études célèbre l’achèvement, en 2022, de deux projets étroitement liés, l’un de nature scientifique : la parution de l’édition critique en arabe du dix-huitième et dernier volume du Roman de Baybars, récit emblématique de la tradition populaire épique arabe ; et l’autre de nature patrimoniale : l’entrée sur Gallica du fonds numérique Bohas/Guinle reproduisant les carnets de conteurs damascènes ayant servi de base à cette édition et qui sont à présent inaccessibles ou dispersés du fait du conflit syrien.

Rassemblant les principaux acteurs ayant concouru à ces deux opérations, cette manifestation marque la fin de l’ambitieux chantier de publication aux Presses de l’Institut français du Proche-Orient (2000-2022), des dix-huit volumes de Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ. Geste semi-épique reprenant des éléments de la vie du sultan mamelouk Baybars du Caire (r. 1260-1277), ce texte majeur dans l’histoire culturelle arabe jouit, jusqu’à nos jours, d’une immense diffusion au Levant et en Égypte. Œuvre collective et anonyme, transmise en grande partie oralement par des conteurs, les plus anciennes versions écrites connues remontent au XVIe siècle. Vingt-sept manuscrits de la recension égyptienne sont entrés dans les collections de la BnF au XIXe siècle. L’étude de la Sīra est au centre du programme Littératures Populaires du Levant (LiPoL), soutenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR).
n projet de sauvegarde patrimoniale

Grâce à un partenariat entre l’Institut français du Proche-Orient et la BnF dans le cadre du projet Bibliothèques d’Orient, le fonds de photographies numériques de Georges Bohas et Francis Guinle ayant servi de base à l’édition critique a été confié à la BnF pour entrer sur Gallica. Initialement centralisées et archivées par le programme LiPoL, ces images reproduisent 60 000 folios de manuscrits de conteurs ayant exercé dans les cafés de Damas entre la seconde moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle. La mise en ligne du Fonds Bohas/Guinle, rendue possible par une collaboration entre les équipes de la BnF et du programme LiPoL, constitue une opération de sauvegarde et de restitution au public, via le numérique, d’une œuvre patrimoniale à même d’inspirer une nouvelle génération de chercheurs et de conteurs.

Présentation de la journée

La journée d’études rendra hommage à toutes les personnes ayant permis l’accomplissement tant du projet éditorial que de l’opération patrimoniale. Elle s’ouvrira sur un panel de témoignages consacrés aux éditrices et éditeurs, chercheuses et chercheurs, bibliothécaires, conteuses et conteurs ayant accompagné ce projet ou ayant investi le Roman de Baybars dans leur carrière scientifique ou artistique. Un deuxième panel accueillera les nouveaux travaux menés sur les littératures populaires arabes par de jeunes chercheuses et chercheurs qui s’appuient sur cette édition du Roman de Baybars. Enfin, un troisième panel sera consacré aux humanités numériques et abordera les travaux en cours et les défis techniques et scientifiques que soulèvent le traitement et la publication des images numériques des cahiers des conteurs.

Programme

  • 13 h 45 – Accueil du public
  • 14 h - 14 h 15 – Ouverture et introduction
    Pauline Koetschet, directrice du Département des études arabes, médiévales et modernes de l’Institut français du Proche-Orient
  • 14 h 15 - 15 h 15 – Témoignages : Ce que vivre une sīra peut changer en nous

Discutant : Iyas Hassan, professeur de littérature arabe médiévale, Sorbonne Université, membre de l’Institut français du Proche-Orient et coordinateur du programme LiPoL

  • Jean-Patrick Guillaume, professeur émérite, université Paris III Sorbonne-Nouvelle
  • Salam Diab Duranton, professeur des universités, université Grenoble Alpes
  • Olivier Dubois, médiathécaire à la retraite
  • Sally Shalabi, artiste indépendante, conteuse
  • Georges Bohas, professeur émérite, École normale supérieure de Lyon, LiPoL
  • 15 h 15 - 15 h 30 – Pause
  • 15 h 30 - 17 h – Nouvelles études sur Sīrat Baybars

Discutante : Najla Nakhlé Cerruti, chargée de recherche, CNRS- Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans, LiPoL

  • Simon Dubois, chercheur, Institut français du Proche-Orient, LiPoL
    « La version Shalabieh de la Sīra de Baybars (en ṣād). Une démarche artistique contemporaine arabe à l’intersection de différents champs »
  • Shahd Altal, doctorante en littérature arabe, Institut national des langues et civilisations orientales, LiPoL
    « La Sīra par ses marges. Éléments pour comprendre la trajectoire spatio-temporelle des cahiers des conteurs du Roman de Baybars »
  • Louis Roux, doctorant en histoire, université Lyon 3, LiPoL
    « Les travaux de dialectologie comme sources pour l’histoire des contes populaires arabes (XIXe -XXe siècles) »
  • 17 h - 17 h 15 – Pause
  • 17 h 15 - 19 h – Table ronde : Les grandes sīra-s à l’ère du numérique

Discutante : Géraldine Chatelard, cheffe de projet Bibliothèques d’Orient, BnF

  • Alix Bruys, responsable de la filière d’entrée Acquisitions et dons de documents numériques, BnF
  • Khalid Chakor-Alami, chargé des collections arabes, service des Manuscrits orientaux, BnF
  • Claire Cialone-Grégoire, ingénieure d’études humanités numériques, LiPoL
  • Jean-Christophe Peyssard, ingénieur de recherche CNRS, responsable de la médiathèque SHS de la MMSH, LiPoL
  • 19 h - 20 h – Moment de convivialité pour les intervenants et le public dans le foyer attenant à la Salle 70

Informations pratiques

Horaires : 14h00-19h00

Adresse :
BnF, François Mitterand
salle 70
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim