Karnak : le temple d’Opet

Égypte


MISSION ACHEVÉE / Synthèse et publication en cours

JPEG - 91.3 ko
Vue aérienne du temple d’Opet (A. Chéné / CFEETK)

- Responsable : Emmanuel Laroze

- Situation et contexte :

Localisation : 25.716647, 32.655412
Le temple d’Opet se situe dans l’angle sud-ouest de l’enceinte antique qui délimite le sanctuaire d’Amon –Rê à Karnak, au voisinage du temple de Khonsou et de la porte d’Evergète. Sa construction est entreprise à l’époque ptolémaïque sous le règne de Ptolémée VIII Evergète II (144-116 av. J.-C.). Ce projet restera toutefois inachevé puisque seul le naos et les parois extérieures seront construits. La deuxième tranche de travaux qui prévoyait d’ériger la façade principale et une grande salle hypostyle ne sera en effet jamais lancée. Le temple remplace un sanctuaire plus ancien bâti par Taharqa (690-664 av. J.-C.) dont les fondations sont en partie conservées sur le parvis. Un démontage partiel de celles-ci a permis d’exhumer des remplois appartenant à un petit édifice qui atteste que le culte de la déesse était célébré dès le Nouvel Empire, sous le règne de Thoutmosis III (1458-1425 av. J.-C.).

- Objectifs

JPEG - 52.1 ko
Façade ouest du temple (E. Laroze)

La mission a pour objectif de mieux connaitre l’histoire du monument à travers son étude architecturale et archéologique. Sur la base de relevés précis et exhaustifs (scan 3D, topographie, dessin, photogrammétrie) mais aussi de fouilles, la mission s’efforce d’identifier les différentes phases de construction qui se sont opérées sur le site. Le contexte archéologique du temple - un projet de reconstruction inachevé- est particulièrement intéressant puisqu’il nous interroge sur les développements des sanctuaires égyptiens. A travers l’étude de cet instant critique du chantier de transformation, nous formulons des hypothèses quant aux conditions de démontage du précédent temple, aux réemplois des blocs ou à la permanence du culte. L’analyse du bâti et des techniques de constructions nous permettent en outre de mieux comprendre les préoccupations, les méthodes de conception et les moyens humains qui ont prévalu lors du chantier ptolémaïque.

- Historique

JPEG - 81.8 ko
Les décors peints de la chambre VIII après restauration (A. Chéné / CFEETK)

Le programme à démarré en 2004 avec une première campagne de relevé par lasergrammétrie établissant un modèle 3D complet du monument. Ce relevé a ensuite été complété jusqu’en 2010 avec des méthodes de dessin traditionnelles à l’échelle du 1/20ème et par des techniques de redressement d’images pour les parois intérieures. La mission a par ailleurs contribué à mettre en valeur et sécuriser le monument. Ainsi entre 2005 et 2008 le temple a fait l’objet d’une opération de restauration d’envergure grâce à un important financement privé. Les objectifs étaient alors d’une part de consolider la structure du temple et de fixer les éléments qui menaçaient de s’effondrer, afin de le sauvegarder et de permettre son ouverture au public. Deux campagnes archéologiques ont été menées à la fin de l’année 2006 en été 2007. Les fouilles principalement dirigées sur l’exploration du parvis du temple ont révélé d’innombrables remaniements qui s’étalent sur une période d’environ 4000 ans. Les résultats de ces travaux ont été publiés en 2012. La publication de l’étude architecturale est en préparation.

JPEG - 102.2 ko
Linteau en grès de Thoutmosis III faisant mention de la construction d’un temple pour la déesse Opet (M. Saïdi / CFEETK)

- Partenaires

- CFEETK – Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
CSA / USR 3172 du CNRS

- Conservatoire numérique du patrimoine archéologiqque de l’ouest

Coupe en perspective axiale ouest-est sur le modèle numérique du temple (Atm3d) Restitution en écorchée de la salle hypostyle (Y. Bernard/CNPAO, E. Laroze) Coupe est-ouest sur l'axe médian du temple (E. Laroze)

(Survolez les images pour avoir plus d’informations)

- Bibliographie

- Guillaume Charloux, Angevin R., Marchand S., Monchot H., Oboussier A., Roberson J. et Virenque H., Le parvis du temple d’Opet à Karnak. Exploration archéologique (2006-2007), Travaux du Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak, Bibliothèque générale 41, Le Caire, IFAO-CFEETK-CNRS, 2012.
http://www.ifao.egnet.net/publications/catalogue/978-2-7247-0608-6/

- Emmanuel Laroze, Antoine Garric, « La technique du sciage des joints dans la maçonnerie ptolémaïque en grès », BIFAO 113, 2014, p.239-282

- Emmanuel Laroze, « Des techniques pour analyser le patrimoine archéologique monumental : le cas du temple d’Opet à Karnak », actes du colloque de photogrammétrie de Villeneuve-lès-Avignon 2010, RFPT 196, 2011, p.59-64 et couverture.
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01061659.

- Dominique Valbelle, Emmanuel Laroze, « Un sanctuaire de Thoutmosis III à la déesse Opet, édifié à Karnak par le premier prophète d’Amon Menkhéperrêséneb », Cahiers de Karnak 13, 2010, p.401-428.
http://www.cfeetk.cnrs.fr/index.php?page=karnak&n=13&a=17

- Emmanuel Laroze, Agnès Oboussier, « La restauration du temple d’Opet à Karnak », Cahiers de Karnak 13, 2010, p.327-344.
http://www.cfeetk.cnrs.fr/index.php?page=karnak&n=13&a=13

- Emmanuel Laroze, Bertrand Chazaly, « le relevé par scannage 3D du temple d’Opet », revue XYZ 102, 2005, p. 21-26.
atm3d.free.fr/v5/pdf/opet.pdf

- A propos des techniques de construction ptolémaïques voir :
http://chantiers.hypotheses.org/403
http://chantiers.hypotheses.org/863