Médamoud, l’antique Mȝdw

Égypte

Vue générale du temple de Médamoud (© E. Laroze/Mission Médamoud)

- Responsable
Félix Relats Montserrat

- Localisation
25.73471, 32.71024

- Description de la mission

Historique
Situé en Égypte, à 4 km au Nord-Est de Karnak, le village moderne de Médamoud est en partie implanté sur le kom de l’antique Madou, la plus septentrionale des villes du dieu Montou. Entre 1925 et 1932, puis en 1935-1939 l’Institut Français d’Archéologie Orientale du Caire y mena des fouilles qui n’ont jamais été complètement publiées. La reprise archéologique du site depuis 2011, sous la direction du professeur D. Valbelle puis de Félix Relats Montserrat, a pour objectif de remédier à ce manque, d’étudier les zones du site encore inexplorées et de compléter la publication de la porte de Tibère.

Vue générale des montants de la porte de Tibère (© E. Laroze/Mission Médamoud)La publication de la porte de Tibère
La porte de Tibère constituait le propylône monumental qui marquait l’entrée du temple. À la suite de son effondrement au XVIIIe siècle, blocs ont été halés à quelques dizaines de leur point de chute, sur une éminence située au sud-ouest de la porte. De celle-ci, ne subsiste en place que le décor des soubassements, la partie inférieure du premier registre de certaines scènes et le cœur de la maçonnerie des deux montants où se devinent des blocs de remploi provenant de plusieurs monuments antérieurs. L’étude du monument, sous la direction de D. Valbelle, a nécessité une nouvelle couverture photographique en couleur de l’ensemble du décor de la porte, lui permettant de réaliser le fac-similé de la totalité des inscriptions et une paléographie hiéroglyphique du monument. Les blocs issus de l’effondrement du monument ont été rangés à mesure sur des mastabas et ont fait l’objet d’une consolidation provisoire. Parallèlement, le projet compte aussi une étude architecturale, accompagnée de la reconstitution des corniches, l’édition des blocs de remploi ainsi que l’étude des différents types de dégradation des blocs.

Montage des corniches de la porte de Tibère. F. Burgos, tailleur de Pierre, coordonne le remontage des corniches de la porte sur les nouvelles banquettes construites pour ranger les blocs (© F. Relats Montserrat/Mission Médamoud)

L’histoire du temple de Médamoud et son contexte urbain
La mission est aussi l’héritière des travaux du début du XXe siècle dont la documentation doit être préservée, mise en valeur et réétudiée. Le principal résultat de ces fouilles fut le dégagement du temple de Montou dont l’activité couvre la XIe dynastie jusqu’à l’époque romaine. Plusieurs postulats des anciens fouilleurs du site doivent être aujourd’hui réévalués, d’autant qu’une grande partie de leur documentation demeure inédite. Par ailleurs, ils avaient concentré leurs recherches sur une petite surface du kôm antique et avaient dégagé uniquement le temple, ses accès (tribune, dromos), ainsi qu’une partie des enceintes qui l’entourent. Pourtant, la zone archéologique couvre une surface totale de 15 hectares dont une grande partie n’a jamais été étudiée. Plusieurs prospections géophysiques en collaboration avec l’université de Paris VI-Jussieu illustrent la présence de vestiges dont la fouille, dans les prochaines missions, permettra d’appréhender l’agglomération qui accompagnait le temple pour mettre en lumière les interactions entre un temple thébain et son contexte urbain.

- Partenaires Institutionnels
- Institut Français d’Archéologie Orientale (Le Caire)
- Université de Paris-Sorbonne
- CNRS (UMR 8167, composante mondes pharaoniques)
- Labex RESMED

- Partenaires privés
- Fonds Khéops pour l’archéologie.

Prospection géophysique. (© F. Relats Montserrat/Mission Médamoud)

- Publications

Articles
- Z. BARAHONA MENDIETA, « La producción de cerámica en Medamud, Estudio de la cerámica procedente de los hornos del Reino Nuevo, Baja Época y Época Ptolemaica », BCE 24, 2014, p. 267-280.
- Z. BARAHONA MENDIETA, « Note préliminaire sur quelques céramiques grecques trouvées à Médamoud », in G. GORRE, MARANGOU, A. (éd.), La présence grecque dans la vallée de Thèbes, Rennes, 2015, p. 113-117.
- Z. BARAHONA MENDIETA, « La producción cerámica en época ptolemaica en Medamud, hasta comienzos de la dominación romana », dans : DAVID, R. (éd.), Theban ceramics in Hellenistic context. Workshop international 28-29 September 2014, CCE 10, 2017, p. 25-48.
- F. Relats Montserrat, « Nouvelles recherches à Médamoud », Senouy 15, Septembre 2016.
- F. Relats Montserrat, « Medamoud and the Nile : some preliminary reflections », in H. WILLEMS (éd.), The Nile. A Natural and a Cultural Landscape, Mainzer Historische Kulturwissenschaften, 2017, p. 145-170
- F. Relats Montserrat et al., « Une première campagne de prospection à Médamoud : méthodologie et résultats préliminaires (Mission IFAO/Paris-Sorbonne/Labex Resmed de Médamoud) », BIFAO 116, 2017 (en cours de publication)

Posters
- Chr. Sanchez, F. Relats, J. Thiesson, « reconstructing the history of Medamoud’s temple : a pluridisciplinary approach » (XIth international conference on archeological prospection – Varsovie).

- Sites webs associés
http://www.ifao.egnet.net/archeologie/medamoud/

Plan des prospections réalisées entre 2015 et 2017 (© Chr. Sanchez/Mission Médamoud)