Archives de l’Athos

Fondées par Gabriel Millet et Paul Lemerle
Publiées par Jacques Lefort (†)

Sous le patronage de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et de l’Académie d’Athènes

La collection Archives de l’Athos se propose d’éditer les quelque 1200 documents d’époque byzantine encore conservés dans les monastères du Mont Athos. La documentation photographique est réunie lors de missions documentaires sur place. Chaque volume comprend : une large introduction sur l’histoire du monastère et ses archives ; le texte grec de chaque document, précédé de sa description, de l’analyse détaillée, et de notes développées ; l’index des noms propres et de tous les termes notables. Un album cartonné donne, en planches phototypiques, la reproduction de toutes les pièces dont existe encore l’original ou un témoin ancien.

Commander les ouvrages sur le site du diffuseur

Contacter le diffuseur par courriel

Contacter l’équipe des archives de l’Athos


- En préparation / Forthcoming

Actes de Chilandar, t. II et III, par Mirjana Zivojinovic, O. Delouis
Actes de Zographou, par G. Banev, A. Chryssostalis, C. Giros, D. Kiritsis, K. Smyrlis
Actes de Karakala, Actes de Saint-Paul.


Tome XXIII. – Actes de Vatopédi III, de 1377 à 1500, par J. Lefort, V. Kravari, C. Giros, K. Smyrlis et R. Estangüi Gómez, Actes de Vatopédi. III, De 1377 à 1500 (Archives de l’Athos 23), Paris 2019, un vol. de texte de 550 p., un album de 100 pl. 290 €

Le troisième et dernier volume des Actes de Vatopédi, qui contient les actes datant de 1377 à 1500, est l’un des plus remarquables de la collection des « Archives de l’Athos ». Le matériel documentaire du monastère de Vatopédi pour cette période est exceptionnellement riche et il éclaire des sujets souvent mal connus, tels que la confiscation des domaines monastiques par les Byzantins après 1371, la situation en Macédoine après sa reconquête par Constantinople en 1403, et le statut des monastères athonites et de leurs biens après la première et la deuxième conquête ottomane de la Macédoine, dans les années 1380 et 1420. Le volume commence par une introduction sur l’histoire du monastère et sur son domaine foncier durant la période considérée. Viennent ensuite la description, l’analyse, le commentaire et l’édition de 99 actes grecs, pour la plupart inédits, ainsi que de deux actes latins. On trouvera également des analyses commentées de 8 actes slaves et de 38 actes ottomans, ainsi qu’une note sur les biens du monastère d’après les registres fiscaux ottomans de la fin du XVe et du début du XVIe siècle. Un index général détaillé vient clore le volume. Enfin, un album séparé de 100 planches fournit les reproductions des documents édités et de deux sceaux.

The third and final volume of the Actes de Vatopédi, including the documents dating from 1377 to 1500, is one of the most significant of the “Archives de l’Athos” series. The documentary material of the monastery of Vatopedi for this period is exceptionally rich and sheds light on a number of often little-known topics, such as the confiscation of monastic estates by the Byzantines after 1371, the conditions in Macedonia after Constantinople reconquered the province in 1403, and the status of the Athonite monasteries and their properties after the first and the second Ottoman conquest of Macedonia, in the 1380s and 1420s, respectively. The text volume begins with an introduction on the monastery’s history and real estate in the period in question. This is followed by the description, summary, commentary and edition of 99 Greek documents, most of them published for the first time, as well as of two Latin documents. The volume also includes summaries and commentaries of 8 Slavic and 38 Ottoman documents and a study on the monastery’s properties as known from the late 15th- and early 16th-c. Ottoman tax registers. Finally, the reader will find a very detailed general index. A separate album of 100 plates contains reproductions of the edited documents and of two seals.


Tome XXII. – Actes de Vatopédi II, de 1330 à 1376, par J. Lefort, V. Kravari, Ch. Giros, K. Smyrlis. 2006, un vol. de texte de 525 p., un album de 98 pl. 218 €

Ce second volume des Actes de Vatopédi retrace l’histoire du monastère à l’époque indiquée. Le monastère parvint à augmenter sa fortune foncière à l’occasion des troubles du temps et devint l’établissement le plus important de l’Athos, grâce à la générosité des souverains byzantins et serbes, et à ses relations avec l’aristocratie. Les membres de cette dernière utilisaient Vatopédi comme banque de dépôt et venaient s’y faire moines en lui versant une somme d’argent en échange d’une pension viagère. Le domaine foncier du monastère en 1376 est ensuite décrit. Viennent la description, l’analyse, le commentaire et l’édition de 84 actes, dont 51 étaient jusqu’ici inédits, l’édition de trois faux et l’index général. Tous les documents sont reproduits dans l’album.

This second volume of the Actes de Vatopédi relates the history of the monastery from 1330 to 1376. The convent succeded in increasing its landed property in a period of troubles. It became the most important monastery on Mount Athos thanks to the generosity of Byzantine and Serbian rulers and thanks to its relationships with the aristocracy. Some aristocrats would use Vatopedi as a deposit bank and would become monks in return for a life annuity. The real estate of the monastery in 1376 is then presented. A description, analysis, commentary and edition of 84 documents follows, 51 of which were previously unknown. The volume also includes the edition of three forged documents and a general index. All documents are reproduced in an album.


Tome XXI. – Actes de Vatopedi I, par J. Bompaire, J. Lefort, Vassiliki Kravari, Ch. Giros. 2001, un vol de texte de 476 p., un album de LXXXVIII pl. 208 €

Le monastère de Vatopédi a été fondé aux alentours de 980 par un membre de l’aristocratie byzantine, qui, selon la légende, était originaire d’Andrinople. Très vite, le monastère devint l’un des plus importants de l’Athos. Son histoire jusqu’à la fin du XIIe siècle est mal connue, car, pour cette époque ancienne, onze actes seulement sont conservés. En revanche, les archives de Vatopédi sont les plus riches de l’Athos pour les XIIIe-XVe siècles. De nombreux actes montrent les liens entre le monastère et la plus haute aristocratie byzantine, et le rôle qu’elle a tenu dans l’enrichissement du monastère.

Ce premier volume des Actes de Vatopédi évoque les légendes relatives à la fondation du monastère, retrace son histoire et celle de son domaine foncier à l’Athos, en Macédoine, en Thrace et à Lemnos, des origines à 1329. Une étude particulière sur le katholikon, architecture et décor, éclaire aussi l’histoire de Vatopédi à cette époque. Viennent ensuite la description, l’analyse, le commentaire et l’édition de 68 actes, dont 43 étaient jusqu’ici inédits, puis, en appendice, l’analyse d’un acte slave et l’édition de deux faux. Tous les documents sont reproduits dans un album de 88 planches phototypiques.

Parmi les actes, qui sont de types très variés, on peut mentionner la diataxis de Maxime, fondateur du monastère de Boreinè près de Philadelphie, plusieurs testaments et une série d’actes de bail relatifs à la plantation de vignes près de Thessalonique.

The monastery of Vatopedi was founded around 980 by a member of the Byzantine aristocracy, who, according to legend, was from Adrianople. The monastery quickly became one of the bigest of Mount Athos. Until the end of the 12th century, its history is poorly known, because, from this early period, only eleven documents are preserved. The archives of Vatopedi, however, are the richest of Mount Athos for the 13th-15th centuries. Many documents illustrate the connections between the monastery and the highest Byzantine aristocracy as well as the part the latter played in the aggrandizement of the monastery.

This first volume of the Actes de Vatopédi touches on the legends pertaining to the foundation of the monastery and traces its history as well as that of its estates on Mount Athos, in Macedonia, Thrace and Lemnos island from the origins to 1329. A special study on the katholikon, including its architecture and decoration, also sheds light on the history of Vatopedi during this period. Then follow the description, analysis, commentary and edition of 69 documents, 43 of which were previously unpublished ; an appendix presents the analysis of a Slavic document and the edition of two fakes. All of these documents are reproduced in an album comprising 88 phototypic plates.

Among these documents, which are of very diverse types, it is worth mentioning especially the diataxis of Maximos, the founder of the monastery of Boreine near Philadelphia, as well as several wills and a series of deeds of lease pertaining to vine planting near Thessalonike.


Tome XX. – Actes de Chilandar I, Des origines à 1319, par Mirjana Zivojinovic, Ch. Giros, Vassiliki Kravari. 1995, un vol. de texte de 364 p., un album de LXVIII pl. 156 €

Le monastère serbe de Chilandar, fondé en 1198 par l’ancien grand joupan Nemanja et par son fils saint Sava, a bénéficié du soutien des empereurs byzantins et des rois serbes, grâce auxquels il est devenu un des grands monastères de l’Athos. À la fin du xiiie siècle, le roi Milutin, gendre de l’empereur Andronic II, a particulièrement contribué à l’enrichissement du monastère.

Ce premier volume des Actes de Chilandar présente tout d’abord de façon détaillée les sources slaves relatives au monastère pour l’époque considérée, puis l’histoire de Chilandar et celle de son domaine foncier des origines à 1319. Viennent ensuite la description, l’analyse le commentaire et l’édition de quarante-sept actes grecs. Parmi les quatre documents donnés en appendice, figurent un faux et trois actes dont le texte grec est perdu et qui ne sont connus que par une traduction slave. Tous les documents sont reproduits dans un album de soixante-huit planches phototypiques.

Parmi ces documents, qui sont de types très variés, signalons la remarquable série de chrysobulles conservés en original, souvent accompagnés de leur bulle d’or, délivrés par Andronic II et par les coempereurs Michel IX et Andronic III.

The Serbian monastery of Chilandar was founded in 1198 by the former Great Zupan Nemanja and his son Saint Sava. Thanks to the support of Byzantine emperors and Serbian kings, it became one of the great monasteries of Mount Athos. At the end of the thirteenth century, King Milutin, son-in-law of Emperor Andronikos II, greatly contributed to the monastery’s economic growth.

This first volume of Actes de Chilandar begins with a detailed presentation of Slavic sources pertaining to the monastery for the period under consideration, and of the history of Chilandar and his land estate from the origins until 1319. This is followed by the description, analysis, commentary and edition of forty-seven Greek documents. Of the four documents given in an appendix, one is a fake and three are acts whose Greek version has been lost and which are only known in Slavic translation. All documents are reproduced in an album of sixty-eight phototype plates.

Among these documents, which are quite diverse in kind, special mention is to be made of the remarkable series of chrysobulla, preserved in the original and often featuring the gold bulla, which were issued by Andronikos II and the co-emperors Michael IX and Andronikos III.


Tome XIX. – Actes d’Iviron. IV. De 1328 au début du XVIe siècle, par J. Lefort, N. Oikonomidès, Denise Papachryssanthou, Vassiliki Kravari, avec la collaboration d’Hélène Métrévéli, 1995, un vol. de texte de 260 p., un album de XLIV pl. 109 €

Introduction sur l’histoire du monastère et sur celle de son domaine à l’époque considérée. Édition de vingt-trois documents, dont dix sont inédits et trois n’ont été que partiellement édités. Index général de 51 p. Une carte.


Tome XVIII. – Actes d’Iviron. III. De 1204 à 1328, par J. Lefort, N. Oikonomidès, Denise Papachryssanthou, Vassiliki Kravari, avec la collaboration d’Hélène Métrévéli, 1994, un vol. de texte de 412 p., un album de LXVIII pl.. 161 €

Introduction sur l’histoire du monastère et sur celle de son domaine à l’époque considérée. Édition de trente et un documents dont treize sont inédits et deux n’ont été que partiellement édités. Index général de 103 p. Quatre cartes.


Tome XVII. – Actes du Pantocrator, par Vassiliki Kravari, 1991, un vol. de 232 p., un album de XL pl. 104 €

Introduction sur l’histoire du monastère et de son domaine. Édition de vingt-neuf documents, allant de 1039 à 1501, dont seize sont inédits, plus un en appendice. Index général de 30 p. Onze cartes et plans.


Tome XVI. – Actes d’Iviron. II. Du milieu du XIe siècle à 1204, par J. Lefort, N. Oikonomidès, Denise Papachryssanthou, avec la collaboration de Vassiliki Kravari et d’Hélène Métrévéli, 1990, un vol. de texte de 368 p., un album de LX pl. 114 €

Introduction sur l’histoire du monastère et sur celle de son domaine à l’époque considérée. Édition de vingt-trois documents, dont douze sont inédits et quatre n’avaient pas fait l’objet d’une édition satisfaisante, plus deux en appendice. Index général de 60 p. Six cartes.


Tome XV. – Actes de Xénophon, par D. Papachryssanthou, 1986, un vol. de texte de 298 p., un album de LX pl. 118 €

Introduction sur l’histoire du monastère de Xénophon et sur celle de son domaine foncier. Édition de trente-trois documents allant de 1089 à 1452, dont vingt-deux inédits, plus trois en appendice. Index général de 49 p. Cinq cartes et croquis.


Tome XIV. – Actes d’Iviron. I. Des origines au milieu du XIe siècle, par J. Lefort, N. Oikonomidès, Denise Papachryssanthou, avec la collaboration d’Hélène Métrévéli, 1985, un vol. de texte de 318 p., un album de LXIV pl. 143 €

Introduction sur l’histoire du monastère des Géorgiens à l’Athos et sur celle de son vaste domaine foncier en Macédoine. Édition de trente documents, allant de 927 au milieu du XIe siècle, parmi lesquels vingt-quatre sont inédits et deux n’avaient fait l’objet d’aucune édition satisfaisante. Index grec de 41 p. Neuf cartes.


Tome XIII. – Actes de Docheiariou, par N. Oikonomidès, 1984, un vol. de texte de 397 p., un album de LXXII pl. 133 €

Introduction sur l’histoire du monastère. Édition de soixante-deux documents, allant de 1037 à 1496, dont quarante et un inédits, plus cinq documents en appendice. Index général de 49 p. Huit cartes.


Tome XII. – Actes de Saint-Pantéléèmôn, par P. Lemerle, G. Dagron et S. Çirkoviç, 1982, un vol. de texte de 238 p., un album de LVI pl. 81 €

Introduction sur l’histoire du monastère des Russes à l’Athos. Édition de vingt documents, allant de 1030 à 1430, plus quatre en appendice. Analyse et commentaire de quinze documents serbes, datés de 1349 à 1429. Carte. Index grec de 32 p., index des actes serbes, 9 p.


Tome XI. – Actes de Lavra. IV. Études historiques - Actes serbes - Compléments et Index, par P. Lemerle, A. Guillou, N. Svoronos, et Denise Papachryssanthou, avec la collaboration de S. Çirkoviç, 1982, un vol. de 413 p. et XVI pl. 86 €

Ample Introduction historique sur l’histoire de Lavra pendant la période latine puis sous les Paléologues et jusqu’à l’instauration de la domination ottomane. Études sur le domaine foncier de Lavra sous les Paléologues et sur les revenus du monastère. Dix cartes, plusieurs tableaux. Analyse et commentaire de douze actes serbes conservés dans les archives du monastère (édités par ailleurs), allant de 1357 à 1452. Addenda et corrigenda aux tomes I à IV. Index (français et grec) de 201 p. Les documents serbes sont reproduits sur seize planches.


Tome X. – Actes de Lavra. III. De 1329 à 1500, par P. Lemerle, A. Guillou, N. Svoronos et Denise Papachryssanthou, 1979, un vol. de texte de 230 p., un album de LXII pl. 86 €

Édition de cinquante-sept documents, dont vingt-huit inédits, datés de 1329 à 1496, plus six en appendice.


Tome IX. – Actes de Kastamonitou, par N. Oikonomidès, 1978, un vol. de 128 p. et XVI pl. 48 €

Introduction sur l’histoire du monastère. Édition de huit documents, tous inédits, de 1047 à 1513, plus cinq en appendice. Index grec de 17 p.


Tome VIII. – Actes de Lavra. II. De 1204 à 1328, par P. Lemerle, A. Guillou, N. Svoronos et Denise Papachryssanthou, 1977, un vol. de texte de 316 p., un album de LXXII pl. 109 €

Édition de quarante-huit documents, plus quatre en appendice, allant de 1240 à 1326, parmi lesquels trente-huit étaient inédits et quatre n’avaient fait l’objet que d’une édition défectueuse. Une série de remarquables documents fiscaux décrit la fortune du couvent, donne la description des limites de ses domaines et celle des feux des paysans qui y résidaient et les mettaient en valeur. Cette série constitue un apport considérable à l’histoire rurale de la Macédoine au XIVe siècle.


Tome VII. – Actes du Prôtaton, par Denise Papachryssanthou, 1975, un vol. de texte de 320 p., un album de XL pl. 99 €

Dans la première partie, l’auteur examine la date et les conditions de l’installation des premiers moines au Mont Athos vers la fin du VIIIe ou au début du IXe siècle, l’apparition et le développement des premiers établissements monastiques jusqu’à la fin du Xe siècle, l’installation et le fonctionnement de l’organisation centrale de l’Athos. Vient ensuite l’édition de quatorze documents, dont les trois règlements (typika) qui ont défini pour toute l’époque byzantine les cadres de la vie monastique à l’Athos. Six documents sont publiés en appendice. Index (français et grec) de 40 p. Une carte.


Tome VI. – Actes d’Esphigménou, par J. Lefort, 1973, un vol. de texte de 250 p., un album de XL pl. 76 €

Introduction sur l’histoire du monastère et de ses archives du Xe au XVIe siècle. Édition de trente et un documents (et cinq publiés en appendice), allant de 1034 à 1409, dont une remarquable série de terriers concernant la fortune foncière du couvent en Macédoine. Index grec de 35 p. Six cartes.


Tome V. – Actes de Lavra. I. Première Partie : des origines à 1204, par P. Lemerle, A. Guillou, N. Svoronos, Denise Papachryssanthou, 1970, un vol. de texte de 447 p., un album de LXXX pl. Épuisé.

Du plus important couvent du Mont Athos, une longue Introduction donne, en trois parties, l’histoire des archives, l’histoire proprement dite du monastère (qui est dans une large mesure celle de l’Athos lui-même) jusqu’en 1204, et l’histoire de son domaine foncier jusqu’à la même date. Soixante-neuf documents, allant de 897 à 1196, et six autres publiés en appendice, forment de loin la plus riche série d’actes athonites antérieurs à la conquête latine jusqu’ici publiés : parmi eux, vingt-deux émanent d’empereurs, douze de fonctionnaires de l’État. Index grec de 72 p. Deux cartes, plusieurs tableaux.


Tome IV. – Actes de Dionysiou, par N. Oikonomidès, 1968, un vol. de texte de 250 p., un album de XLV pl. Épuisé.

L’Introduction sur l’histoire du monastère, et les Notes accompagnant chaque document sont importantes non seulement pour l’histoire du Mont Athos, mais pour celle des Balkans, des relations avec les Serbes, les Turcs, l’empire de Trébizonde. Les documents édités, au nombre de quarante-quatre, dont trente étaient jusqu’ici tout à fait inconnus, vont de 1056 à 1503. Index général de 30 p.


Tome III. – Actes de Xéropotamou, par J. Bompaire, 1964. Épuisé.


Tome II. – Actes de Kutlumus, par P. Lemerle, 1945. Épuisé. Maintenant remplacé par :

Tome II2 – Actes de Kutlumus, nouvelle édition remaniée et augmentée par P. Lemerle, 1988, un vol. de texte de 478 p., un album de LXXVI pl. 142 €

Reproduction de la première édition, comprenant une Introduction sur l’histoire des monastères de Kutlumus et d’Alôpou. Édition de quatre-vingts documents, le plus ancien de 1012, plus sept en appendice, dont quarante-sept sont antérieurs à 1500. Addenda et corrigenda de 155 p. ; édition d’un document nouveau, daté de 1454 (n° 47 bis). Index général de 30 p.


Tome I. – Actes de Lavra 897-1178, par G. Rouillard et P. Collomp, 1937. Épuisé. Maintenant remplacé par le tome V de la collection.