Renaissances de la tragédie. La Poétique d’Aristote et le genre tragique de l’Antiquité à l’époque contemporain

parution 2013

sous la direction de Florence Malhomme, Lorenzo Miletti, Gioia Maria Rispoli, Mary-Anne Zagdoun



Renaissances de la tragédie.
La Poétique d’Aristote et le genre tragique de l’Antiquité à l’époque contemporaine

sous la direction de Florence Malhomme, Lorenzo Miletti, Gioia Maria Rispoli, Mary-Anne Zagdoun
avec la collaboration de Valentina Caruso
Atti della Accademia Pontaniana,
nuova serie-volume LXI-Supplemento, Anno Accademico 2012, Giannini Editore, Napoli, 2013
ISSN 1121-9238

Les études de ce volume proposent une réflexion sur la tragédie dans ses rapports avec la Poétique d’Aristote, de l’Antiquité à l’époque moderne et contemporaine. Une telle problématique, qui confronte la tragédie à l’oeuvre aristotélicienne, n’a pas été souvent étudiée, a fortiori dans la perspective interdisciplinaire et trans-historique proposée ici, réunissant des spécialistes de domaines et de méthodes divers. Par cette confrontation, on a cherché à mesurer l’écart entre la Poétique et les différentes tragédies grecques, et ainsi à mieux comprendre la nature même de la Poétique. En outre, la mise en relation, à l’intérieur du système aristotélicien, de la tragédie avec les beaux-arts, en particulier la peinture et la musique, permet de mesurer la place et le rôle de la tragédie dans l’esthétique aristotélicienne ainsi que dans la vaste question du théâtre. De la tragédie grecque, d’origine essentiellement athénienne, on ne saurait compter les renaissances, à Rome et à Byzance, dans l’Europe littéraire de l’âge humaniste et classique, jusqu’à l’ère la plus contemporaine. On a interrogé cette étonnante et incessante force de transmission et de recréation du genre tragique, à partir de la tradition du texte aristotélicien et des différentes stratégies qu’il suscite — traduction, imitation, commentaire, surédification et distorsion. En reprenant à nouveaux frais le chantier d’étude philosophique, philologique et esthétique du texte de la Poétique, on a souhaité contribuer à la compréhension de l’un des genres les plus essentiels de la culture humaine et de sa pérenne modernité.