Patristique

Ce domaine, central dans l’ancien Centre Lenain de Tillemont depuis sa création, continue à donner lieu à de nombreux travaux : édition de textes, traductions et étude de la littérature grecque chrétienne (exégèse, histoire des doctrines, des débats doctrinaux et des formes littéraires). L’équipe est présente aux grands colloques internationaux et organise elle-même un colloque tous les deux ans.

O. Munnich consacre la majeure partie de son séminaire de master-doctorat à la patristique. Un cours de licence (3e année), pris en charge par S. Morlet et O. Munnich, introduit les étudiants à la littérature chrétienne de l’Antiquité. Plusieurs thèses sont en préparation (dir. O. Munnich et S. Morlet).
Au cours des dernières années, l’accent a été mis sur l’exégèse alexandrine : Clément d’Alexandrie (F. Jourdan) et, plus encore, Origène, qui a donné lieu à une thèse (A. Aliau, 2011), à une HDR (A. Bastit, 2007, dir. O. Munnich), et à une participation collective à des colloques origéniens (Cracovie, 2009, Bologne, 2012, Jérusalem, 2017).

Plusieurs travaux sont menés sur l’apologétique chrétienne, du deuxième siècle (Justin Martyr étudié par O. Munnich et S. Morlet) au quatrième (Eusèbe, Jean Chrysostome) ainsi que sur l’oeuvre d’Irénée de Lyon (M.-L. Chaïeb). Un colloque international a été organisé en septembre 2009 à la Sorbonne sur le traité de Porphyre contre les chrétiens. Le projet IUF de S. Morlet (2011-2016) a porté sur la controverse chrétienne avec le judaïsme (Ier-VIIe s.). Dans ce cadre, un colloque international a été organisé à la Sorbonne en décembre 2011 sur les dialogues contre les juifs, et une traduction du Dialogue de Timothée et Aquila a paru en 2017 (donner lien).

Cet intérêt pour la littérature polémique a, depuis 2003, amené l’équipe à étudier plus particulièrement l’œuvre d’Eusèbe de Césarée (v. 260 – 339/340). S. Morlet, O. Munnich et J.-M. Salamito participent activement, en collaboration avec plusieurs chercheurs italiens (L. Perrone, A. Cacciari, A. Monaci, E. Prinzivalli, V. Neri), suisse (E. Junod), et français à la production d’un commentaire linéaire de l’Histoire ecclésiastique, qui paraîtra en français aux Belles Lettres. Le premier tome est paru en 2012 aux Belles Lettres (éd. S. Morlet – L. Perrone). S. Morlet prépare par ailleurs une nouvelle édition des Extraits prophétiques et de la Démonstration évangélique (livres V-VI). Il a participé à une traduction commentée de la Chronique, à paraître en mars 2020 aux Belles Lettres, et organisé, en décembre 2019, un colloque sur Eusèbe et la philosophie (donner le lien). Des thèses sont données sur cet auteur (M.-G. Toussaint, dir. S. Morlet, en préparation).

À la suite des recherches menées par M. Alexandre dans les années 1990, l’Équipe reste un centre de référence dans le domaine des études sur Jean Chrysostome : une thèse a été soutenue en 2008 (J. Marsaux), une thèse est en cours (P. Augustin) et deux HDR ont été soutenues (C. Broc-Schmezer, 2008, E. Soler, 2009) sous la direction d’O. Munnich. Dans ce sillage, l’équipe s’intéresse de plus en plus à Théodoret de Cyr, auquel elle a consacré plusieurs publications, et sur lequel des mémoires et des thèses sont donnés (thèse d’A. Lorrain, soutenue en 2015, dir. O. Munnich ; thèse de S. de Cumond, en cours, dir. S. Morlet).

Le dernier axe des recherches de l’Équipe porte sur les pères cappadociens. Trois thèses ont été soutenues (H. Grelier, 2008 ; M. Cassin, 2009 ; A. Perrot, 2016). Un colloque international sur Grégoire de Nysse a été organisé par H. Grelier et M. Cassin à Paris-Sorbonne en 2008 (actes parus à l’IEA en 2009) et un autre sur « Les chrétiens et l’hellénisme » par A. Perrot en 2009 (actes parus aux Presses de l’ENS en 2012).

S. Morlet coordonne désormais l’Histoire de la littérature grecque chrétienne, projet lancé par B. Pouderon et E. Norelli. Trois tomes sont déjà parus sous la direction générale de B. Pouderon. Les trois tomes suivants porteront sur la période 325-451 et sont coordonnés, sous la direction générale de S. Morlet :

- t. IV, par M. Cassin
- t. V, par M. Rizzi
- t. VI, par R. Gounelle