Stucs et décors de la fin de l’Antiquité au Moyen-âge (Ve-XIIe siècles)

Bibliothèque de l’Antiquité Tardive 10
2007

Actes du colloque international tenu à Poitiers du 16 au 19 septembre 2004, sous la direction de Christian SAPIN


22x28, 348 p., 364 ill.
ISBN 978-2-503-52515-0.

L’importance du stuc comme matériau et processus de décor a longtemps été ignorée. Les diverses contributions à ce colloque permettent, pour la première fois, d’en saisir la portée sur une longue durée. Avec ses originis antiques ou moyen-orientales, ses croisements avec la peinture ou la sculpture, sa diversité dans une grande partie de l’Europe, sa présence est désormais perçue comme permanente entre le ive et le xiie siècle. Une meilleure connaissance de sa fabrication grâce à de nombreuses analyses en laboratoire, une relecture d’ensembles jusque-là peu étudiés comme Disentis, ou découverts par l’archéologie comme Vouneuil-sous-Biard, Bordeaux ou Arles-sur-Tech, illustrent mieux aujourd’hui cette conception particulière de l’art du relief transmise et sans cesse renouvelée depuis l’Antiquité tardive.
_ _
Se procurer le volume