Des "domus ecclesiae" aux palais épiscopaux

Bibliothèque de l’Antiquité Tardive 23
2012

Actes du colloque tenu à Autun du 26 au 28 novembre 2009, sous la direction de S. BALCON-BERRY, F. BARATTE, J.-P. CAILLET, D. SANDRON


22x28, 216 p., 67 ill. NB + 92 ill. couleur
ISBN : 978-2-503-54402-1

La découverte sur le site archéologique de l’ancien groupe cathédral d’Autun des vestiges probables de la domus ecclesiae mentionnée au VIIe siècle a conduit à examiner la question de ces structures aux fonctions multiples et à étudier leur devenir, puisque bien souvent elles sont à l’origine des palais épiscopaux, comme c’est clairement le cas à Autun.
C’est d’ailleurs à Autun même, dans l’évêché, que s’est tenu ce colloque les 26-28 novembre 2009. Les quatorze présentations ici réunies, qui concernent des cas européens et de l’ensemble du monde méditerranéen, tendent à mieux cerner la configuration des résidences épiscopales primitives par rapport aux édifices de culte, d’en saisir l’organisation et de suivre leur évolution. Elles soulignent également la difficulté de l’interprétation des données textuelles et archéologiques, quand elles existent.

The discovery on the archeological site of the former cathedral group of Autun of the probable remains of the domus ecclesiae mentioned in the VIIth century led to an examination of the question of these structures with multiple functions and a study of their development, as they are very often at the origin of episcopal palaces, as it is clearly the case in Autun.
It is moreover at Autun itself, in the bishop’s palace, that this conference was held from November 26 to 28, 2009. The fourteen presentations joined together here, which concern European cases as well as those from the whole of the Mediterranean world, tend to define more fully the character of early episcopal residences in respect to buildings for worship, to comprehend their design and to follow their evolution. They also underline the difficulty of the interpretation of the textual and archaeological data, when they exist.

Sommaire
Introduction (S. Balcon-Berry, F. Baratte, J.-P. Caillet et D. Sandron)
Le cas de la France

  • Aux origines du Palais épiscopal de Lyon (J. F. Reynaud).
  • The domus ecclesiae of Reims : the state of the question in the light of recent research (W. Berry)
  • Autun, de la domus ecclesiae au palais épiscopal (S. Balcon-Berry et W. Berry)
  • Grenoble : du premier complexe cathédral à la résidence épiscopale (IVe-XIIIe siècles) (A. de Montjoye)
  • La domus ecclesiae de Poitiers (B. Boissavit-Camus)
  • Les résidences de l’évêque de Viviers, Ve-XVe siècles (Y. Esquieu)
  • Marseille : la demeure épiscopale durant l’Antiquité tardive et son déplacement au Moyen Age, contributions de l’archéologie (1995-2010) (C. Barra, F. Paone)



Les domus ecclesiae en dehors de la France

  • Les résidences épiscopales de Genève aux premiers temps chrétiens (Ch. Bonnet)
  • L’episcopio lateranense dalle origini all’Alto Medioevo (P. Liverani)
  • Le residenze dei vescovi di Ravenna dal tardo antico all’alto medioevo (C. Rizzardi)
  • Le cas de Caricin Grad (Serbie) et le problème de l’identification de certains « palais épiscopaux » de l’Antiquité tardive (J-P. Caillet)
  • L’episcopium de Poreč (P. Chevalier et I. Matejcic)
  • Les domus ecclesiae : le cas de l’Afrique romaine, vandale et byzantine (F. Baratte)
  • Les palais épiscopaux en Saxe occidentale autour de l’an mil et les caractères topographiques et architecturaux du siège épiscopal de Paderborn (Westphalie) (S. Gai)


Conclusion (J. Guyon et C. Sapin)


Se procurer le volume