Islamisation et arabisation de l’Occident médiéval (VIIe-XIIe siècle)

- dirigé par Dominique Valérian
septembre 2011


ISBN 978-2-85944-677-2

Dès le VIIe siècle, les premières expéditions musulmanes touchent l’Afrique du Nord encore partiellement dominée par Byzance. Elles atteignent le Maghreb extrême à l’aube du VIIIe siècle et s’étendent ensuite au-delà du détroit de Gibraltar. De l’actuelle Tunisie partent les contingents musulmans qui mettent le pied en Sicile au IXe siècle, plaçant l’île sous domination islamique pendant deux siècles. L’islamisation, entendue comme la construction en ces territoires d’institutions et de sociétés islamiques, ne fut ni immédiate, ni homogène. Les variations locales du rythme et de la géographie de l’islamisation donnent à réfléchir sur les étapes et les modalités de ce long processus : conversions, socialisation des convertis, action « par le haut » des autorités politiques et religieuses, acculturation des populations… En effet, lors des premiers siècles suivant la conquête, ce ne fut pas une norme unifiée de l’Islam qui s’imposa mais plusieurs interprétations héritées des conflits dogmatiques éclos en Orient, diffusées dans l’Occident musulman puis infléchies par le contexte local, humain, social et culturel. L’arabisation, c’est-à- dire la diffusion écrite et orale de la langue arabe, constitue l’un des vecteurs de diffusion de l’Islam, mais non le seul, comme le prouve, entre autres, la permanence de la culture berbère jusqu’à aujourd’hui. Les treize contributions réunies dans ce volume, résultat d’un séminaire organisé en 2006-2007, réunissent historiens des textes et de la culture matérielle. Prenant en considération la diversité de cet Islam médiéval, elles permettent d’offrir une nouvelle approche de l’histoire des premiers siècles de l’Occident islamique.

pour en savoir plus