Valentina Mussa

Valentina Mussa a soutenu une thèse :
Athènes et ses sanctuaires. L’administration économique et financière des lieux de culte en Attique à l’époque classique et au début de l’époque hellénistique,
réalisée sous la direction de Marie-Christine Marcellesi
le samedi 30 novembre 2019 à 9 h (Maison de la Recherche, salle D 223)

Résumé

Au cours de l’époque classique, la gestion des cultes et des richesses sacrées d’Athènes devient de plus en plus centralisée autour de l’Acropole. La cité en effet met en place un système de gestion plus rationnel et cohérent de ses biens sacrés en même temps qu’elle se dote de structures administratives et institutionnelles lui permettant de gérer un empire maritime en expansion. Ce système, loin d’être figé, repose sur la mobilisation des pratiques et instruments comptables qui conduisent à une connaissance plus précise des fortunes des sanctuaires et à une organisation et exploitation plus efficaces des trésors sacrés. La structure administrative semble bien s’adapter aux statuts variés des sanctuaires attiques ainsi qu’aux spécificités liées à leur positionnement géographique. La polis décline en effet de façon différente ses interventions dans la gestion économique des lieux de culte dispersés sur son territoire : elle procède souvent au maintien des spécificités régionales dans l’administration des sanctuaires mais elle adapte en même temps ces différentes réalités administratives aux nécessités d’une gestion centralisée et unitaire. A la lumière de perspectives évoquées, la recherche en cours se consacre à étudier l’articulation et l’évolution au fils du temps des formes et des méthodes de l’administration économique et financière des richesses sacrées athéniennes ainsi que le rôle et l’action de ses acteurs principaux : la polis et les autres instances civiques, les sanctuaires et le territoire.