Rencontre du lundi 13 janvier 2020

Maison de la Recherche
28 rue Serpente, 75006 Paris
salle D116
17h-18h30


La première rencontre ACT de l’année 2020 a eu lieu le 13 janvier 2020 sur le thème :

Interactions, influences, transferts culturels. Réflexion sur l’usage des concepts en histoire des textes et des idées.

Fabienne Jourdan
F. Jourdan a nuancé l’idée d’une influence éventuelle de l’Ancien Testament sur Numénius. Elle a montré qu’en réalité, d’une part Eusèbe la suggère plus qu’elle n’est chez lui réellement présente et d’autre part que Numénius s’approprie davantage les textes qu’il ne se laisse conduire par eux. Il existe en revanche une véritable interaction des traditions dites « orientales » entre elles au sein de ses exégèses de Platon. À la limite, on pourrait parler parfois de "transfert terminologique" au sens où il s’approprie le vocabulaire de ses sources, mais il le platonise ensuite. La notion de symphonia serait sans doute plus adaptée pour décrire sa démarche ; une symphonia qu’il ne prône toutefois pas ou ne vise pas encore, mais qu’il prépare, ouvrant ainsi la voie aux chrétiens et aux néoplatoniciens qui le suivent.

Olivier Munnich
La notion de trasnsfert culturel a été explorée sur le plan des pratiques philologiques (adoption des signes des grammairiens pour l’édition de la Bible grecque) et des reprises thématiques (la philosophie servante de la théologie) ; l’influence constitue un angle majeur pour étudier la dépendance littéraire (sur le plan des images ou du style). Pour l’étudier, on peut reprendre les travaux de la linguistique contemporaine (interaction « aléatoire » et « obligatoire », selon M. Riffaterre). On a voulu montrer combien la notion d’interaction et de dialogue entre les œuvres posait de difficultés théoriques dans l’étude des relations entre le judaïsme et le premier christianisme.