Conférence

Du nabatéen à l’arabe, continuité ou révolution ?

- 18 mai 2022 de 18h30 à 20h
Conférence donnée par Laila Nehmé
BNF François Mitterand Salle 70 Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

Entrée gratuite – Réservation fortement recommandée sur l’application Affluences ou affluences.com
Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)


Pierre gravée en caractères transitoires entre le nabatéen et l'arabe et en nabatéen - CNRS


























Avec un nouveau cycle de conférences consacré à l’archéologie des écritures anciennes, la BnF invite archéologues, historiens et épigraphistes à revenir sur l’histoire des déchiffrements et à raconter l’histoire et l’évolution de ces écritures. Cette séance s’intéresse à la filiation entre le nabatéen et l’arabe.

L’écriture nabatéenne a été utilisée par les Nabatéens, le peuple bâtisseur des monuments rupestres de Pétra en Jordanie et de Hégra en Arabie Saoudite. Le nabatéen est l’une des écritures araméennes en usage au Proche-Orient dans l’Antiquité, au même titre que l’écriture utilisée dans l’oasis de Palmyre. Les textes écrits à l’aide de l’alphabet nabatéen sont par ailleurs bien en langue araméenne, même s’ils font usage d’un certain nombre des mots arabes. Contrairement à d’autres écritures, le nabatéen n’a jamais véritablement disparu. Entre le IIIe et le Ve siècle ap. J.-C., il a en effet connu un processus d’évolution des caractères qui l’a fait aboutir à l’écriture arabe telle qu’on la connaît aujourd’hui.
La conférencière s’attachera à présenter cette écriture et son évolution à la manière d’une enquête archéologique fondée sur les recherches qu’elle mène depuis vingt ans en Arabie Saoudite.

Pour en savoir plus : https://www.bnf.fr/fr/agenda/du-nabateen-larabe-continuite-ou-revolution