Histoire et archéologie des cités phéniciennes

Mis à jour le 20 novembre 2012




Tête féminine d'un sarcophage phénicien trouvé à Sidon
On appelle Phéniciens les habitants de la côte du Levant au Ier millénaire avant J.-C. qui parlaient et écrivaient une langue sémitique de l’Ouest. Organisés en petits royaumes autour d’une ville (par ex. Arwad, Byblos, Sidon, Tyr…), ils n’ont jamais fondé d’État important mais connu une grande renommée par la richesse de leur artisanat et surtout leur rôle dans le commerce à longue distance, au Proche-Orient et en Méditerranée, où ils ont fondé des comptoirs commerciaux.
L’un d’eux, Carthage, « la ville neuve », sur la côte africaine, est devenue la métropole d’un véritable empire en Méditerranée occidentale. C’est la culture de cette métropole que l’on appelle « punique », du nom latin des Phéniciens.
La culture phénicienne a disparu au tournant de notre ère en Orient, trois ou quatre siècles plus tard en Occident

Les recherches menées dans l’équipe portent principalement sur :

L’histoire des cités phéniciennes (C. APICELLA, P. BORDREUIL, F. BRIQUEL CHATONNET) ; histoire de Tyr (M. KHREICH)

L’histoire des religions : étude sur le dieu Rashap (J. DACCACHE) ; étude de la question du sanctuaire dit tophet
dans le monde punique et des rites qui y étaient pratiqués
(H. BENICHOU-SAFAR)

Les études de matériel : les bijoux (B. QUILLARD) ; la sculpture sur pierre et l’iconographie (H. DRIDI)


- Introduction bibliographique :

La Méditerranée des Phéniciens : de Tyr à Carthage, catalogue de l’exposition de l’Institut du Monde arabe, Paris, IMA-Somogy, 2007

BRIQUEL-CHATONNET, F. et GUBEL, E., Les Phéniciens. Aux origines du Liban, Découverte-Gallimard 358, Paris, 1998, 2e édition revue 2007

DRIDI, H., Carthage et le monde punique, Guide Belles Lettres des civilisations, Paris, 2006


- Articles récents :

BENICHOU, H. - "En Afrique, les tophets éclairés par les sanctuaires à Saturne", dans A. FERJAOUI (éd.), Carthage et les autochtones de son empire du temps de Zama, colloque international organisé à Siliana et Tunis du 10 au 13 mars 2004, Hommage à Mahmed Hassine Fantar, Tunis, Institut national du patrimoine, 2010, p. 471-478.

BORDREUIL, P. - "La ville de KR et l’expulsion de Masana’zemis dans l’inscription phénicienne de Cebelireis Dagi", Semitica et Classica 3, 2010, p. 227-233.

BORDREUIL, P. - "Tyr et Ougarit", dans Les Phéniciens et la Méditerranée, (Rencontres organisées par l’Association internationale pour la sauvegarde de Tyr, 05-06 novembre 2007), Paris, 2008, p. 158-161.

BRIQUEL CHATONNET, F. - "Qui étaient les Phéniciens", dans Rencontres organisées par l’Association internationale pour la sauvegarde de Tyr dans le cadre de la campagne UNESCO pour Tyr, (Actes du Symposium : Les phéniciens dans la Méditerranée, 6 novembre 2007, IMA Paris), Paris, Association internationale pour la sauvegarde de Tyr, 2008, p. 171-178.

BRIQUEL CHATONNET, F. - "Ernest Renan et l’archéologie phénicienne ; Comte Charles-Jean-Melchior de Vogüé ; principales publications de Melchior de Vogüe consacrées à la Syrie et au Levant ; travaux archéologiques de René Dussaud", dans M. AL MAQDISSI (éd.), Pionniers et protagonistes de l’archéologie syrienne 1860-1960, d’Ernest Renan à Sélim Abdulhak, (Exposition organisée par la DGAM, Musée national Damas, 20 octobre 2008 - 30 janvier 2009), Documents d’archéologie syrienne 14, Damas, Ministère de la Culture - Direction générale des Antiquités et des Musées, 2008, p. 39-53, 82-83.

BRIQUEL-CHATONNET, F. - "Le royaume de Tyr et son voisin Israël : quelques réflexions sur les premiers échanges", dans A. FERJAOUI (éd.), Carthage et les autochtones de son empire du temps de Zama, colloque international organisé à Siliana et Tunis du 10 au 13 mars 2004, Hommage à Mahmed Hassine Fantar, Tunis, Institut national du patrimoine, 2010, p. 31-36.

BRIQUEL CHATONNET, F. - "Tyr et les inscriptions phéniciennes d’époque hellénistique", dans P. L. GATIER, J. ALIQUOT et L. NORDIGUIAN (éd.), Sources de l’histoire de Tyr : Textes de l’Antiquité et du Moyen Âge, Beyrouth, Presses de l’IFPO, 2011, p. 19-32.

DRIDI, H. et SEBAÏ, M. - "De Tanesmat à Thinissut. Nouvelles observations sur l’aménagement d’un lieu de culte africain", dans Lieux de cultes : aires votives, temples, églises, mosquées : IXe Colloque international sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord antique et médiévale, Tripoli, 19 - 25 février 2005, Etudes d’antiquités africaines, Paris, CNRS éditions, 2008, p. 101-117.

DRIDI, H. - "Les sources d’approvisionnement en marbre de la Carthage punique : le cas des sarcophages", dans P. JOCKEY (éd.), LEUKOS LITHOS. Marbres et autres roches de la Méditerranée antique : études interdisciplinaires (Actes du VIIIe Colloque international de l’Association for the Study of Marble and Other Stones used in Antiquity (ASMOSIA), Aix-en-Provence, 12-18 juin 2006), Paris, Maisonneuve & Larose - Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, 2009, p. 465-474 et pl. II.15-16.

DRIDI, H. - "Entre autochtones et Puniques : Quelle identité pour Sid à Antas (Sardaigne) ", dans A. FERJAOUI (éd.), Carthage et les autochtones de son empire du temps de Zama, colloque international organisé à Siliana et Tunis du 10 au 13 mars 2004, Hommage à Mahmed Hassine Fantar, Tunis, Institut national du patrimoine, 2010, p. 161-168.

KHREICH, M. - Recherches sur l’histoire de Tyr entre le XIIe et le VIe siècle avant notre ère, Thèse de doctorat. Paris EPHE. Sciences religieuses, 2012, 274 p., 70 p.-22 pl.