Membres associés   

Ingrid RENAULT

Docteur en Histoire des Mondes Anciens. Université Paris IV Sorbonne
Dynamique d’occupation et zones de confins à l’époque antique : la question du territoire carnute (Ier s. av. J.-C. –IVe s. ap. J.-C.)
Direction : Jean-Pierre Martin, Martine JOLY

Courriel

Soutien à la recherche

Allocation de recherche du Ministère de la Culture et de la communication - direction de l’Architecture et du Patrimoine (2007)

Thèmes de recherches

-  Répartition du mobilier céramique et approvisionnement de la cité carnute (de la Préhistoire à nos jours)
-  Dynamique d’occupation du sol dans la cité carnute (approches chrono-culturelles et multiscalaire)
-  Réflexions sur les démarches d’acquisition, d’organisation et de traitement des données historiques et archéologique

Projets en cours

Le thème principal de ma recherche concerne la dynamique de l’occupation du sol en territoire carnute et ses relations avec les cités voisines avec une approche chrono-culturelle et multiscalaire. L’emplacement géographique de ce territoire, au centre de la Gaule et aux contacts de cités aux influences variées, en fait un sujet de recherche riche dans sa diversité intérieure (espace de plus de 17 000 km) comme dans ses influences extérieures. Lieu de passage, de transition et d’interaction, cette recherche associe plusieurs thèmes :
-  Le premier axe concerne l’étude de la céramique sur le territoire carnute sous deux aspects. Il s’agit d’un côté d’examiner la diffusion des productions céramiques sur des espaces circonscrits de la cité et les raisons de sa limitation, et de localiser les ateliers par la diffusion de productions spécifiques. De l’autre, il s’agit d’étudier la circulation des objets manufacturés (principalement céramique). Cette étude vise à mettre en évidence des relations caractéristiques entre les différents espaces au sein même de la cité carnute et dans ses relations avec les autres cités de la Gaule.
-  Le deuxième axe s’intéresse aux différentes dynamiques d’occupation du sol de la cité (organisation, structuration des espaces, relation monde rural/urbain). Il s’agit de comprendre, de comparer les différentes infrastructures qui jalonnent le territoire : réseaux viaires, agglomérations, équipements publics, monuments de spectacle, lieux de culte, ateliers, villas, fermes …
-  Le troisième axe insiste sur les réflexions d’acquisition et de traitement des données (géographiques/historiques/archéologiques…), leur organisation et leurs exploitations. Il s’agit majoritairement de données partielles qui apportent des informations à différents niveaux qu’il convient de traiter en prenant en compte leurs spécificités avec des outils adaptés (SGBD, SIG …).

Participation à des programmes de recherche

2016 Projet « Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires », co-direction avec F. Dugast (CNRS - UMR 8167 Orient et Méditerranée) http://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article122
2014-2016 contribution à l’ « Atlas des établissements ruraux gallo-romains de Beauce » (dir. A. Lelong, A. Ferdière avec la collaboration du Service archéologique de l’Eure-et-Loir - CD 28)
2008-2015 « Le peuplement antique en Beauce » (dir. A. Lelong avec la collaboration du Service archéologique de l’Eure-et-Loir - CD 28)
2006-2015 PCR « Agglomérations secondaires antiques de Région Centre » (dir. C. Cribellier, SRA Région Centre)

Word - 30.3 ko
CV complet