Le teint de Phrynè. Thérapeutique et cosmétique...

Orient & Méditerranée 27
2018 - sous presse
sous la direction de Véronique BOUDON-MILLOT et Muriel PARDON-LABONELIE


Le teint de Phrynè. Thérapeutique et cosmétique dans l’Antiquité
Véronique BOUDON-MILLOT, Muriel PARDON-LABONNELIE (dir.)
Paris, Éditions de Boccard, 2018
16x24, 258 p., 15 ill. coul., index

ISSN 2101-3195 - ISBN 978-2-7018-0551-1


Aujourd’hui encore, comme déjà dans l’antiquité, la frontière entre thérapeutique et cosmétique est souvent floue. Quand une disgrâce physique relève-t-elle de la cosmétique ? Quand relève-t-elle de la thérapeutique ? Comment décider en particulier qu’un défaut dermatologique (taches, pigmentation, cicatrices, tatouages...) relève de l’esthétique ou déjà de la pathologie ? Selon quels critères en juger ? Quelle place réserver à la souffrance, à la fois psychologique et physique, du patient ? En quoi les attributions du médecin diffèrent-elles de celles de l’esthéticien ? En quoi leurs buts divergent-ils ou au contraire se rejoignent-ils ? Hellénistes et latinistes, philologues, archéologues et historiens, mais aussi chimistes et même romancier, livrent ici leurs réflexions et le résultat de leurs recherches les plus récentes à l’intérieur de ce débat toujours actuel et dont les textes fondateurs de la médecine antique se font déjà l’écho.
Exporter la référence
format RIS pour Zotero

Table des matières

Avant-propos (7)

  • Véronique Boudon-Millot, Souffrir pour être belle (ou beau). Thérapeutique et cosmétique dans l’Antiquité 15
  • Alessia Guardasole, Galien de Pergame et la transmission des traités anciens de cosmétique 31
  • Antonio Ricciardetto, L’utilisation thérapeutique et cosmétique des produits tirés des crocodiles dans l’Antiquité gréco-romaine 51
  • Claire Barbet, Thérapeutique et cosmétique dans les tombes souterraines de Marquion / Sauchy-Lestrée (Pas-de-Calais) 77
  • Marlène Aubin en collaboration avec Muriel Pardon-Labonnelie, Philippe Walter et Ludovic Bellot-Gurlet, Le soin des yeux à l’époque romaine. Apport des analyses physico-chimiques de préparations antiques 95
  • Muriel Pardon-Labonnelie, Des yeux couleur d’encre. Les vertus thérapeutiques du noir dans le monde gréco-romain 103
  • Marie-Hélène Marganne, De la cosmétique à la thérapeutique : le verbe στιμμίζειν dans les écrits médicaux grecs 121
  • Danielle Gourevitch, Anilis cutis. La peau d’une vieille peau à l’époque impériale 141
  • Philippe Mudry, Effacer tatouages et marques d’infamie. Quelques recettes de la médecine antique 167
  • Florence Gherchanoc, La carnation naturelle et « jaunâtre » de Phrynè. Du bon teint en Grèce ancienne 181
  • Marie-Claire Rolland, La belle peau chez les élégiaques romains 197
  • Christophe Bouquerel, La déesse crapaud 213
  • Conclusion 223
  • Planches 227
  • Éditions et traductions des textes gréco-latins citées en notes 235
  • Index nominum 247