Monde byzantin

Aller directement aux actualités

Mise à jour : 6 avril 2014

Le Centre de recherche d’Histoire et Civilisation de Byzance a été créé en 1972. Le CNRS avait alors demandé à Paul Lemerle de rassembler, autant que possible, l’ensemble des chercheurs français de la discipline autour de programmes en vue d’une utilisation commune des moyens. Les objectifs n’ont pas changé depuis lors, et sous la direction de Gilbert Dagron l’URA (Unité de Recherches associée) primitive s’est développée, devenant le 1er janvier 1996, une UMR (Unité Mixte de Recherche), puis rejoignant le 1er janvier 2006 la nouvelle UMR 8167 Orient et Méditerranée, dont elle forme la composante Monde byzantin.

Un Institut d’études byzantines situé au Collège de France dans les bâtiments de la rue du Cardinal Lemoine accueille aujourd’hui ce Centre, à côté d’autres centres de documentation de la même discipline (Bibliothèque byzantine, section grecque de l’IRHT). Ce regroupement sur un site assure des conditions de travail très favorables et favorise les contacts entre byzantinistes de disciplines, d’origine et d’âge différents. Le Centre, actuellement dirigé Vincent Déroche, compte 26 chercheurs et enseignants-chercheurs, 8 ingénieurs, techniciens et administratifs titulaires, de nombreux membres associés, ainsi que des émérites qui conservent, notamment à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, une activité scientifique.

Les domaines de recherche couvrent non seulement le champ d’étude byzantin proprement dit mais aussi l’Antiquité tardive et les civilisations proches de Byzance (Arménie, Géorgie, Russie ou Serbie médiévales) ainsi que les rapports entre l’Empire et ses voisins occidentaux notamment. L’unité du Centre vient du champ concerné ; fidèle à la volonté et à l’esprit de son fondateur, il aborde l’étude de Byzance par les méthodes les plus variées, sans exclusive, prenant garde d’associer toujours l’interprétation des textes quels qu’ils soient (littéraires, historiques, épigraphiques, documents d’archives) au témoignage des autres sources documentaires (archéologie, iconographie, numismatique, etc.).

Le Centre entretient des rapports étroits avec nombre d’institutions et de collègues étrangers, et ces liens aboutissent à un nombre croissant de programmes en collaboration. À n’en signaler que les principaux, notre coopération de longue date avec le Max-Planck-Institut für europäische Rechtsgeschichte (Frankfurt-am-Main) ainsi que celle, institutionnalisée depuis 1991, avec le Dumbarton Oaks Center for Byzantine Studies (Harvard University, Washington) donnent lieu à des échanges réguliers. Les liens développés et étroits avec la Grèce et l’Italie sont au cœur de plusieurs programmes de recherche, de même que les missions que les membres du Centre effectuent régulièrement en Turquie. Signalons également le développement rapide de notre coopération avec les pays de l’ex-URSS, à la fois dans le Caucase et la Crimée (Ukraine).

Directeur
Vincent Déroche

Secrétaire-Gestionnaire
Magali Picone